Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Une rencontre européenne sur les professionnels de jeunesse et d’éducation non formelle
L’accompagnement à la scolarité, une affaire sérieuse
Les jeunes et la loi : enjeux, pédagogies, acteurs
L’accompagnement : quels enjeux ?

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> études ou recherches
La parentalité : un axe fort des politiques publiques
L’insertion professionnelle des diplômés de niveau IV des secteurs du sport et de l’animation
Pédagogie interculturelle ou pédagogie de l’altérité ?
Une consultation des collégiens et d’acteurs de l’éducation par le conseil général

> cahiers de l’action injep
L’information des jeunes sur Internet : observer, accompagner
Le rapport des jeunes à l’engagement
La Réussite éducative : au delà du dispositif
Enfants et jeunes nouvellement arrivés : guide de l’accompagnement éducatif

> collectivités territoriales
Martin Hirsch au Sénat et dans le Finistère
Une étude sur les élus en charge des conseils d’enfants et de jeunes
Jeunesse, éducation populaire et politiques publiques
Vichy : 15e Neujpro les 13 et 14 octobre 2016

> école
Décès de Richard Descoings : dossier sur les conventions éducation prioritaire de Science Po Paris
L’élève extraordinaire dans l’école ordinaire : difficultés des élèves ou difficultés de l’école ?
Journée du refus de l’échec scolaire : l’Afev sait mobiliser
10 mois d’école et d’Opéra : Fofana, 17 ans, témoigne

> éducation partagée
Questions autour des évolutions du projet éducatif territorial
Conseils d’enfants et école : une expérience menée à Torcy
5è rencontres nationales de l’éducation
Issy-les-Moulineaux : Le livret de compétences expérimental au collège


Publication

Vers l’éducation partagée : des contrats éducatifs locaux aux projets éducatifs locaux

Un volume des "Cahiers de l’action" coordonné par Bernard Bier
Mis en ligne le vendredi 9 juin 2006.

L’engagement croissant des collectivités territoriales dans les politiques éducatives, la multiplication des dispositifs de politiques publiques appelant à la coopération des acteurs éducatifs, le développement des Projets Educatifs Locaux témoignent de l’actualité de l’Education partagée.

Mais la dynamique engagée n’en est qu’à ses balbutiements, et les travaux sur le sujet sont quasi inexistants. L’ ouvrage "Vers l’éducation partagée : des contrats éducatifs locaux aux projets éducatifs locaux" a pour objet d’aller au de plus près en croisant paroles d’acteurs analysant leur expérience, propos d’institutions et de structures, et acquis de la recherche. Mais plus encore il a l’ambition de susciter la réflexion, de provoquer du débat, et d’appeler à d’autres études, recherches, évaluations..

Un volume des "Cahiers de de l’action" coordonné par Bernard Bier est chargé d’études et de formation à l’Unité de la Recherche, des Etudes et de la Formation (UREF) de l’INJEP.

« Co-éducation », « éducation... comme mission partagée », « Education partagée »

« Co-éducation », « éducation... comme mission partagée », « Education partagée » : depuis quelques années, ces termes apparaissent de manière récurrente dans le discours des politiques publiques éducatives : administrations centrales d’Etat (et Inter-ministérielle) et services déconcentrés, collectivités territoriales, Caisse d’Allocations Familiales, associations d’éducation populaire, associations de parents d’élèves...

Cependant un ouvrage sur le sujet faisait encore défaut... Il a semblé qu’une publication,

- qui interroge l’Education « partagée » dans ses principes comme dans sa mise en œuvre
- qui permette une réflexion plus partagée sur le sujet sans occulter les débats qui traverse nécessairement le champ

serait bienvenue.

D’où le projet de ce volume, à l’initiative de l’INJEP, projet qui a reçu le concours de la Direction de la Jeunesse et de l’Education Populaire (DJEP) du ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative.

Les CEL, une première étape vers une dynamique de projets éducatifs locaux

Les Contrats éducatifs locaux (CEL), à la suite des dispositifs d’Aménagement des Rythmes de Vie de l’Enfant et du Jeune, ou d’Aménagement des Temps Scolaires, visent à un dépassement du cloisonnement temps scolaire/hors temps scolaire.

Ils ont pu apparaître à certains comme un dispositif de plus, mais ils se veulent dans le projet de leurs initiateurs une démarche englobant les dispositifs antérieurs, première étape vers une dynamique de projets éducatifs locaux, voire de politiques éducatives locales ou territoriales, - ce que l’on peut observer ici et maintenant sur maints territoires, engagés ou non dans la signature d’un CEL.

Ceci dans un contexte de prise en compte croissante des acteurs éducatifs dans leur diversité et leur multiplicité, et de recompositions territoriales et politiques. Ces évolutions justifient aussi de nous inscrire dans une approche plus prospective.

Le présent ouvrage s’ouvre sur trois contributions « théoriques » : la première émane de la Direction de la Jeunesse et de l’Education Populaire et rappelle le cadre institutionnel des Projets éducatifs locaux (textes de référence, mise en place d’un Groupe de suivi interministériel, éléments de bilan) ; la seconde est le fruit du travail de réflexion engagé à l’Unité de la recherche, des Etudes et de la Formation (UREF) de l’INJEP et se veut plus général : il vise à replacer la démarche de l’Education partagée au croisement d’approches historique, sociologique, épistémologique, politique... qui peuvent lui donner sens, et de ses enjeux éducatifs et politiques ; la troisième, signée Jean-Claude Guérin, vise à apporter un éclairage terminologique, donc conceptuel.

Huit coordonnateurs témoignent

Dans une seconde partie, l’auteur a fait le choix de donner la parole à huit coordonnateurs repérés par le bureau ad hoc du ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative, comme témoins privilégiés de la mise en œuvre des CEL.

Un questionnaire élaboré en commun avait pour but de donner un cadre de réponse et éventuellement de permettre des comparaisons. Il s’agissait pour les coordonnateurs qui acceptaient de partager cette expérience de présenter leur CEL, les circonstances de son apparition, les difficultés rencontrées, les évolutions observées, les leviers propres à créer des dynamiques de territoire.

Approches nécessairement partielles, sinon partiales, mais qui ont le mérite de donner à voir l’épaisseur du réel, de sortir en partie des représentations, de voir l’effectivité de la mise en œuvre territorialisée d’une directive institutionnelle. L’hétérogénéité des réponses qui sont parvenues, renvoyant à une diversité de situations, conduit l’auteur à s’interroger sur ce qui relève d’effet de territoire, de contexte politique, de subjectivité d’acteurs..., et par là-même contribue à enrichir la réflexion collective.

Sortir des discours obligés et ouvrir des pistes de réflexion

En réponse à ces propos de coordonnateurs, le même bureau a demandé à l’ensemble des institutions et structures engagées dans le soutien à la politique de Projets éducatifs locaux, membres du groupe de suivi interministériel (GSI), de « réagir sur le thème de l’Education partagée, aux témoignages proposés par les coordonnateurs locaux ».

Le but était là encore, non pas - surtout pas - de recueillir un discours « général » sur les CEL tenus dans bien des lieux, mais de réagir aux propos précis des coordonnateurs, manière de sortir des discours obligés, manière aussi de permettre la confrontation avec la réalité du terrain. Aux lecteurs de dire si le pari a été tenu !

La dernière partie à deux voix, la Direction de la Jeunesse et de l’Education Populaire d’une part, l’Institut National de la jeunesse et de l’Education Populaire d’autre part, a pour but d’ouvrir des pistes de réflexion, de ré-interroger l’intervention publique et les différents acteurs sur l’éducation partagée.

L’ensemble n’a d’autre ambition que d’appeler à d’autres travaux plus « pointus » sur le sujet, de stimuler la réflexion, d’ouvrir du débat. Donc d’être une pierre apportée à la construction de ce qui est aujourd’hui un enjeu éducatif et politique majeur.

Extrait de l’ouvrage "Vers l’éducation partagée..." :

Petit glossaire à l’usage des partageurs d’éducation (Jean-Claude Guérin)

sur le site de "Prisme"

volume disponible au prix de 12 euros (+ frais de port) grandchavin@injep.fr tel 01 39 17 27 36 fax 01 39 17 26 03

Sommaire de l’ouvrage

- Préambule

- Contrats Educatifs Locaux et Education partagée : interroger une dynamique émergente

Questions/réflexions

- L‘Education partagée : une approche institutionnelle (DJEP)

- Défense et illustration de l’Education partagée (Bernard Bier)

- Petit glossaire à l’usage des partageurs d’éducation (Jean-Claude Guérin) http://www.prisme-asso.org/article-imprim.php3 ?id_article=349

Pratiques/analyses

- Des coordonnateurs s’expriment

- Des institutions réagissent

Pistes

- L’éducation partagée : éléments pour une réflexion (DJEP)

- Des projets éducatifs territoriaux aux politiques éducatives territoriales : vers des territoires éducatifs (Bernard Bier)

Ressources


Partagez cet article :