Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 



Une jeunesse différente ? Les valeurs des jeunes depuis 30 ans

Ouvrage d’Olivier Galland et Bernard Roudet
Mis en ligne le mercredi 14 novembre 2012.

L’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP/Observatoire de la jeunesse) publie à la Documentation française Une jeunesse différente ? Les valeurs des jeunes Français depuis 30 ans. Un ouvrage de référence pour prendre la mesure des changements intervenus depuis trente ans dans les valeurs et les comportements des jeunes Français.

Lors d’une récente intervention, Bernard Roudet, qui a co-dirigé l’ouvrage, a tout d’abord montré l’intérêt méthodologique de l’enquête "Valeurs" objet du livre. « L’enquête sur les valeurs des jeunes Français s’inscrit dans un programme de recherche international destiné à suivre sur le long terme l’évolution des valeurs en Europe. Réalisée pour la première fois en 1981, l’enquête est renouvelée tous les neuf ans. » La quatrième enquête de 2008 permet des comparaisons sur près de 30 ans.

Au plan méthodologique, il est donc nécessaire de retenir cinq points essentiels :

- C’est une enquête par questionnaire qui ne concerne pas que les jeunes (Pour ces derniers, la tranche d’âge concernée est 18-29 ans)
- Cette enquête renouvelée selon le même protocole permet la comparaison entre générations.
- L’enquête européenne menée en 2008 a concerné 47 pays.
- L’enquête n’est réalisée ni par téléphone ni par internet mais en vis à vis
- Il s’agit une approche englobante qui concerne plusieurs domaines de la vie (un champ très large)

Six grands domaines sont notamment concernés par l’enquête et abordés dans l’ouvrage :

- La famille (qui est très sollicitée : 85% des 18-29 ans la considèrent comme très importante dans la vie en 2008, pour 88% des 30 ans et plus)
- Le travail : valeur essentielle pour les jeunes (70%) et les adultes (68%). Cette analyse est confortée par une enquête récente du Crédoc . Les jeunes considèrent le travail comme un devoir social. Les attentes matérielles seraient en baisse par rapport à la réalisation de soi.
- Les amis (57% des 18-29 ans les considèrent comme très importants en 2008) : la variable âge étant ici très importante.
- Les loisirs : 39% des 18-29 ans les considèrent comme très importants
- La politique : 13% des 18-29 ans choisissent l’item très important. Cela est en augmentation par rapport à 1999 et est comparable au degré de politisation des adultes (voir aussi à ce sujet : « Jeunesses : études et synthèses n°8 - Voter, ça les intéresse ? Participation électorale des jeunes et évolution du lien politique »
- La religion : « Certes, l’appartenance des 18-29 ans à la religion catholique a fortement baissé en trente ans, avec 23 % d’appartenance en 2008 contre 43 % en 1999 et 55 % en 1981. En même temps, 11 % des jeunes appartiennent aujourd’hui à d’autres religions contre 4 % en 1981, augmentation due à la proportion plus importante de jeunes musulmans (7 %).  »

Par ailleurs, deux tendances fortes sont relevées dans l’introduction, par Bernard Roudet :

« une convergence des valeurs selon l’âge et un clivage selon le niveau d’études. Les jeunes ne sont plus ce qu’ils étaient dans les années 1960, voire 1980 : les différences qui les distinguaient alors des générations plus âgées, conduisant à des conflits intergénérationnels, se sont largement estompées.

(...) Il apparaît qu’un même ensemble de valeurs peut être partagé indifféremment dès 18 ans et jusqu’à un âge que l’on peut situer, selon les domaines de valeurs, entre 50 et 60 ans, seuls les plus âgés des Français conservant des valeurs plus traditionnelles.

L’existence d’une polarisation entre les valeurs des jeunes diplômés et celles des jeunes peu ou pas diplômés est confirmée par les analyses des relations des 18-29 ans à la politique et aux normes sociales, alors qu’elle est moins présente dans le lien à la religion. Le développement de la scolarisation dans les trente dernières années a pu entraîner une homogénéisation des valeurs chez les jeunes qui en ont bénéficié, mais il a renforcé un clivage entre ces derniers et les jeunes qui en ont été partiellement ou totalement exclus.  »

Présentation de l’ouvrage sur le site de l’INJEP : « Une jeunesse différente ? Les valeurs des jeunes Français depuis 30 ans »

Ressource jeunesse, Gérard Marquié


Partagez cet article :