Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

« Apéros géants », un état de la question
« Concilier laïcité et diversité culturelle, quels enjeux d’éducation et de société ? »
Printemps de la jupe et du respect en Bretagne
Actualités de la recherche sociologique sur les questions de jeunesse

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> études ou recherches
Ecole et Familles populaires : une nécessaire communauté éducative au niveau local
Pistes pour réduire les inégalités scolaires et limites de l’éducation comparée
Les jeunes et leurs pratiques sur internet
« l’Ecole, espace d’intégration sociale et culturelle » : contribution de l’Injep

> emploi
Pierrick veut trouver une autre manière de faire du commerce
Val-de-Marne : Opération jobs d’été 94
Profils du décrochage étudiant à l’université
Insertion des jeunes sortis sans diplômes : un besoin fondamental d’accompagnement

> université
Le GENEPI fête ses 30 ans
Jeunes et territoires : L’attractivité des villes étudiantes et des pôles d’activité
Année de césure dans les parcours étudiants
1er festival de cinéma amateur numérique


Un étudiant sur cinq cumule emploi et études

Mis en ligne le vendredi 1er août 2008.

D’après l’Insee, en moyenne sur 2004-2006, 2,1 millions de jeunes suivent des études dans le supérieur et 19,2 % d’entre eux cumulent emploi et études. Un tiers des emplois étudiants sont réguliers et ont peu de lien avec les études.

En moyenne sur 2004-2006, 2,1 millions de jeunes suivent des études dans le supérieur et 19,2 % d’entre eux cumulent emploi et études. La moitié des étudiants du supérieur qui travaillent exercent une activité prévue par leurs études (stages, apprentissage) ou qui en est très proche (emplois « pré-insérés »).

Un tiers d’entre eux occupent un emploi régulier sur l’année sans lien avec leur niveau de qualification ou leur domaine d’études. Ces emplois, sont ici qualifiés d’attente, d’appoint ou de concurrents, selon les conditions d’exercice. Ils sont d’autant plus fréquents que les étudiants sont âgés et autonomes. Enfin, 20 % des étudiants qui travaillent, ont un emploi occasionnel, notamment pendant les vacances d’été.

http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp ?ref_id=ip1204


Partagez cet article :