Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

L’adolescence dans tous ses états …
Comprendre les émeutes de novembre 2005
« Concilier laïcité et diversité culturelle, quels enjeux d’éducation et de société ? »
Le sport dans la cité : approche critique d’un traitement préventif de la violence

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> études ou recherches
Quel utilisateur d’internet êtes-vous ?
100% des 12-17 ans connectés
Les jeunes des quartiers prioritaires devant les politiques de jeunesses
La participation des jeunes : un enjeu pour les valeurs démocratiques

> emploi
Les subtilités du lien entre formation et emploi
Besoins des entreprises / envies des jeunes…rencontre possible ?
La Machine à trier : comment la France divise sa jeunesse
Journées nationales Jobs d’été 2006

> université
Réussir l’entrée dans l’enseignement supérieur
Jeunes et territoires : L’attractivité des villes étudiantes et des pôles d’activité
La Réunion : L’Université expérimente un dispositif novateur d’orientation sur une année.
L’alliance conflictuelle de l’universitaire et du populaire


Un étudiant sur cinq cumule emploi et études

Mis en ligne le vendredi 1er août 2008.

D’après l’Insee, en moyenne sur 2004-2006, 2,1 millions de jeunes suivent des études dans le supérieur et 19,2 % d’entre eux cumulent emploi et études. Un tiers des emplois étudiants sont réguliers et ont peu de lien avec les études.

En moyenne sur 2004-2006, 2,1 millions de jeunes suivent des études dans le supérieur et 19,2 % d’entre eux cumulent emploi et études. La moitié des étudiants du supérieur qui travaillent exercent une activité prévue par leurs études (stages, apprentissage) ou qui en est très proche (emplois « pré-insérés »).

Un tiers d’entre eux occupent un emploi régulier sur l’année sans lien avec leur niveau de qualification ou leur domaine d’études. Ces emplois, sont ici qualifiés d’attente, d’appoint ou de concurrents, selon les conditions d’exercice. Ils sont d’autant plus fréquents que les étudiants sont âgés et autonomes. Enfin, 20 % des étudiants qui travaillent, ont un emploi occasionnel, notamment pendant les vacances d’été.

http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp ?ref_id=ip1204


Partagez cet article :