Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Qu’est-ce qu’être jeune dans la société d’aujourd’hui ?
Jeunes "riches" et "pauvres" : conférence débat le 15 juin 2010
Ile de France : Enquête sur les attentes et préoccupations des "15-29 ans"
Jeunes en Finistère un autre regard

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> études ou recherches
Animateur jeunesse : éducateur ou travailleur social ?
Séminaire de Recherche-action : travail social et développement communautaire
1949-2009 : les 60 ans de l’Ecole des parents
Internet : évolutions chez les jeunes et inégalités dans les usages

> emploi
Emploi : de quoi souffrent les jeunes des quartiers en difficulté ?
Picardie : Forum Jobs d’été
Besoins des entreprises / envies des jeunes…rencontre possible ?
Pierrick veut trouver une autre manière de faire du commerce

> université
Sorties sans diplôme et inadéquation scolaire
Jeunes et territoires : L’attractivité des villes étudiantes et des pôles d’activité
Les bacheliers professionnels dans l’enseignement supérieur
Le bac est-il donné à tout le monde ?


Un étudiant sur cinq cumule emploi et études

Mis en ligne le vendredi 1er août 2008.

D’après l’Insee, en moyenne sur 2004-2006, 2,1 millions de jeunes suivent des études dans le supérieur et 19,2 % d’entre eux cumulent emploi et études. Un tiers des emplois étudiants sont réguliers et ont peu de lien avec les études.

En moyenne sur 2004-2006, 2,1 millions de jeunes suivent des études dans le supérieur et 19,2 % d’entre eux cumulent emploi et études. La moitié des étudiants du supérieur qui travaillent exercent une activité prévue par leurs études (stages, apprentissage) ou qui en est très proche (emplois « pré-insérés »).

Un tiers d’entre eux occupent un emploi régulier sur l’année sans lien avec leur niveau de qualification ou leur domaine d’études. Ces emplois, sont ici qualifiés d’attente, d’appoint ou de concurrents, selon les conditions d’exercice. Ils sont d’autant plus fréquents que les étudiants sont âgés et autonomes. Enfin, 20 % des étudiants qui travaillent, ont un emploi occasionnel, notamment pendant les vacances d’été.

http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp ?ref_id=ip1204


Partagez cet article :