Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Jeunes ruraux : travaux et références
La peur des jeunes : des apports de l’histoire et de la sociologie
Education et pédagogie de la citoyenneté : fondements et figures
Jeunesse : assouplir les parcours de vie

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> études ou recherches
L’information des jeunes sur leur orientation et leur insertion scolaire et professionnelle
L’approche orientante : une collaboration de tous les partenaires
Séminaire de Recherche-action : travail social et développement communautaire
Vivre et faire vivre son territoire

> emploi
Insertion des jeunes sortis sans diplômes : un besoin fondamental d’accompagnement
Les animateurs socioculturels et de loisirs : un groupe professionnel précaire
Chantiers citoyens à Tremblay-en-France
Les subtilités du lien entre formation et emploi

> université
Un guide du porteur de projet édité par Animafac
Profils du décrochage étudiant à l’université
1er festival de cinéma amateur numérique
Les orientations prises par les bacheliers au cours des dix dernières années ont évolué


Un étudiant sur cinq cumule emploi et études

Mis en ligne le vendredi 1er août 2008.

D’après l’Insee, en moyenne sur 2004-2006, 2,1 millions de jeunes suivent des études dans le supérieur et 19,2 % d’entre eux cumulent emploi et études. Un tiers des emplois étudiants sont réguliers et ont peu de lien avec les études.

En moyenne sur 2004-2006, 2,1 millions de jeunes suivent des études dans le supérieur et 19,2 % d’entre eux cumulent emploi et études. La moitié des étudiants du supérieur qui travaillent exercent une activité prévue par leurs études (stages, apprentissage) ou qui en est très proche (emplois « pré-insérés »).

Un tiers d’entre eux occupent un emploi régulier sur l’année sans lien avec leur niveau de qualification ou leur domaine d’études. Ces emplois, sont ici qualifiés d’attente, d’appoint ou de concurrents, selon les conditions d’exercice. Ils sont d’autant plus fréquents que les étudiants sont âgés et autonomes. Enfin, 20 % des étudiants qui travaillent, ont un emploi occasionnel, notamment pendant les vacances d’été.

http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp ?ref_id=ip1204


Partagez cet article :