Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Usages d’Internet : un fossé entre l’école et la maison
Jeunes, internet, réseaux sociaux : échanges et mobilités
jeunes acteurs, sujets ou producteurs
Une journée court métrage au lycée professionnel

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> Internet
Les TIC au service de l’insertion professionnelle des jeunes
Pour comprendre la culture numérique
Twitter : un outil éducatif dans le cadre scolaire ?
Pratiques d’information des jeunes : immédiateté, écoute et compétences

> nord
Y a t-il encore une place pour les jeunes ? Y en a t-il déjà eu une ?
Un forum de discussion sur les métiers organisé par un quotidien régional
2è rencontres : La participation des jeunes à la vie de la cité
Société de la connaissance : quels enjeux pour demain ?


Twitter en cycle 2 : écrire, communiquer, partager

Rencontre dans une école de Dunkerque
Mis en ligne le mardi 25 novembre 2014.

Dans la continuité des enquêtes réalisées par l’INJEP sur l’utilisation de Twitter dans le cadre scolaire en 2011, 2012 et 2013, nous avons eu l’occasion, de rendre visite à Dunkerque à la @Classe_Masson [1] (classe à double niveau Grande section / CP) et à son enseignant, Jean-Roch Masson. Pendant une partie de matinée nous avons pu assister et participer à la vie de cette classe et échanger avec l’enseignant.

En ce mardi matin, après une présentation partagée avec les élèves de la classe, Jean-Roch Masson propose aux enfants la réalisation de textes courts destinés à être publiés sur l’outil de microblogage Twitter en utilisant le mot clé : #petitbonheur.

Les élèves doivent se mettre par groupe de 2 (2 élèves de CP ou 1 « CP » et 1 « grande section ») afin de rédiger leur Tweet #petitbonheur.

1/ Les enfants écrivent à partir des sons qu’ils ont commencé à apprendre avec l’enseignant. Ce dernier (ou un adulte présent) aide l’enfant à finaliser le texte (orthographe, respect du nombre de signes…)

2/ Les enfants saisissent le texte avec la bonne orthographe sur une tablette (7 tablettes sont accessibles dans la classe)

3/ L’enseignant centralise les textes et les postera sur Twitter à partir du compte de la classe : @Classe_Masson.

Exemple de Tweet posté :

L’objectif principal de l’activité est de travailler avec les élèves l’expression écrite. Parmi les autres objectifs, il y a aussi celui d’intéresser les parents à l’école et à ce qu’ y fait leur enfant. Une bonne partie des parents sont abonnés au compte Twitter de la classe et l’enseignant envisage d’organiser une formation des parents sur l’utilisation de Twitter. L’activité vise aussi à sensibiliser les enfants à une utilisation responsable d’Internet.

Le #DefiAlphabet

La classe participe par ailleurs à d’autres activités d’expression écrite et d’échange avec d’autres classes. C’est le cas du #DefiAlphabet, un abécédaire collaboratif sur le thème de l’automne qui permet à la classe Masson d’échanger avec une autres classe francophone québécoise (élèves de niveau CE1).

L’activité se déroule de la manière suivante :

- 1/ la Classe Masson s’inscrit à l’activité "Défi alphabet" en binôme avec une classe québécoise, classe de niveau CE1, Classe d’Audrey Allard - @audreyclasse : la lettre choisie est le « S » (le L sera choisi pour échanger avec une autre classe)
- 2/ la classe envoie des mots commençant par « S » via Twitter

- 3/ Chaque élève de la classe québécoise compose un texte comportant les mots proposés puis la classe vote pour l’un des textes : Le texte est lu par Nadia, une des élèves de la classe @audreyclasse.

Réponse des élèves de la @Classe_Masson

- 4/ les enfants de la @classe_masson proposent des illustrations du texte

JPEG - 43 ko
Jean-Roch Masson et sa @Classe_Masson

Pour Jean-Roch Masson, l’objectif de l’activité vise à « développer des compétences d’écrivain de début d’année :
- phonologie : trouver des mots commençant par une lettre donnée (et donc travailler sur les valeurs sonores de cette lettre) ;
- écriture : écrire des mots simples commençant par une lettre donnée
- communiquer via un réseau social pour envoyer les mots au bout du monde ;
- illustrer un texte ;
- participer à un projet commun. »

« Ces objectifs sont intéressants aussi pour les grande section » précise l’enseignant, « pour donner l’envie de créer un abécédaire à destination des autres classes de Maternelle de chez nous... »

Une bonne illustration des résultats des enquêtes Twitter réalisées par l’INJEP

En résumé cette observation participante illustre bien les résultats des enquêtes sur l’utilisation de Twitter dans le cadre scolaire. L’activité Twitter s’inscrit dans le cadre d’objectifs clairement définis et hiérarchisés. Twitter est utilisé en complémentarité avec d’autres outils ou supports : tableau numérique interactif, tablette numérique, plateformes en ligne de partage ...

Si l’axe prioritaire des activités observées est de favoriser l’expression écrite, des domaines tels que : la valorisation des activités des élèves, leur implication dans la classe , l’ouverture vers l’extérieur (autres classes, parents ... ), l’éducation aux usages d’Internet … apparaissent aussi. Ils étaient également très présents dans l’analyse des enquêtes réalisées sur l’utilisation de Twitter dans le cadre scolaire.

Gérard Marquié

En savoir plus :

- Présentation du #DefiAlphabet sur le site de l’école des étoiles de Mme Audrey

- le Google Doc sur lequel chaque classe met sa production #DefiAlphabet

- Derniers Tweets édités par @classe_masson

- Blogue de Jean-Roch Masson : http://jejoueenclasse.fr/elucubrations/

[1] Ecole de la Providence à Dunkerque


Partagez cet article :