Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Le défi de l’évaluation des compétences
Ecole et parents : un nouveau service de l’Onisep
La suppression de la carte scolaire peut-elle améliorer la mixité sociale ?
Contrat d’apprentissage, les raisons de la rupture

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> études ou recherches
Les jeunes dans la vie locale : la participation par l’action
Internet et réseaux sociaux : regard d’un jeune sur des pratiques de jeunes
Les choix d’orientation, un sujet complexe pour les jeunes
Service civil volontaire : quel impact sur les jeunes ?

> école
Sorties sans diplôme et inadéquation scolaire
"La laïcité à l’usage des éducateurs"
Décès de Richard Descoings : dossier sur les conventions éducation prioritaire de Science Po Paris
La culture numérique des ados et l’école

> zones prioritaires
Réseaux d’éducation prioritaire : un nouveau programme expérimenté dans 10 académies
Les jeunes acteurs de la ville
Jeunes de quartier populaire et institutions
Les « métiers flous » de la coordination, dans leur histoire et leurs enjeux


Rapprocher les familles populaires de l’école - Analyse sociologique d’un lieu commun

Une recherche de Mathieu Ichou (2e prix Cnaf 2009)
Mis en ligne le mardi 25 mai 2010.

Cette recherche conduite à l’Institut d’études politiques de Paris sous la direction d’Agnès Van Zanten [1] s’inscrit dans le cadre des rapports entre l’école et la société et s’intéresse aux rôles respectifs de la famille et de l’école dans le processus de socialisation.

Extraits de l’avant propos :

(...)

« Le lecteur est ainsi invité à réfléchir sur un sujet majeur pour les familles, la scolarité des enfants. Ce travail est original, très stimulant et questionne deux présupposés sur les liens entre école et familles populaires. Depuis de nombreuses années, les décideurs et les acteurs des politiques éducatives font l’hypothèse que les familles populaires seraient moins impliquées dans la scolarité de leurs enfants et qu’un rapprochement entre la famille et l’école serait un gage d’efficacité.

Pour discuter ces hypothèses, Mathieu Ichou pose trois questions de recherche sociologiquement liées, mais analytiquement distinguables :

- quel est le niveau d’implication des parents dans la scolarité de leurs enfants dans les quartiers populaires ?
- quels sont les déterminants sociaux et les effets scolaires de cette implication ?
- quelles significations sont associées, pour les familles d’élèves de ZEP, à l’implication dans la scolarité et à l’institution scolaire en général ?

(...)

Dans un premier temps, Mathieu Ichou déconstruit le mythe de la démission parentale dans les quartiers populaires. Ce mythe fondé sur des croyances en une indifférence parentale, notamment chez les familles immigrées, ne correspond pas à la réalité sociale. Par ailleurs, les incantations des décideurs et des acteurs de terrain à un rapprochement entre école et famille sous la forme de réunions collectives, de rencontres parents / professeurs n’ont pas vraiment d’effet sur la réussite scolaire.

A contrario, ce sont les aspirations scolaires parentales qui jouent le rôle le plus important dans les familles populaires et dans les familles immigrées. Cette forme d’implication difficilement mesurable n’est pas prise en compte ni dans les discours ni par les décideurs.

Les décalages entre les espoirs déçus suscitent des frustrations, de la violence symbolique et couplés avec des discriminations sociales ou raciales, cette situation peut conduire à de la violence physique.

Cette recherche ouvre réellement des pistes pour construire des politiques éducatives novatrices dans les quartiers populaires. »

(...)

Consulter, télécharger le rapport de la recherche de Mathieu Ichou :

http://www.caf.fr/web/WebCnaf.nsf/VueLien/DOSSIERSETUDES125 ?opendocument

- A propos de Mathieu Ichou :

http://osc.sciences-po.fr/equipe/doc_ichou.htm

- A propos d’Agnès Van Zanten :

http://osc.sciences-po.fr/equipe/ctit_vanzanten.htm

[1] Directrice de recherche CNRS


Partagez cet article :