Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

L’accompagnement, une idée neuve en éducation
La réussite éducative, nouveau regard, nouveaux modes d’intervention ?
Le soutien scolaire, entre éducation populaire et industrie de service
Neujpro 2007 : vers quelle éducation partagée ?

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> études ou recherches
Les professionnels de la jeunesse : unité ou éclatement
Accompagnement éducatif : inventer de nouvelles pratiques au sein de l’école
La jeunesse dans la crise du CPE un an avant l’élection présidentielle de 2007
L’OCDE plaide pour des systèmes éducatifs plus égaux et plus inclusifs

> Europe, international
Mieux connaître les jeunes pour améliorer l’école
Youthpass : pour reconnaître les acquis de l’apprentissage non formel
le Programme européen jeunesse illustré
Une rencontre Européenne et Latino-américaine sur la participation des jeunes

> famille
L’accueil de loisirs : un espace éducatif entre l’école et la famille
Les parents et l’école en France et en Europe
Ecole et Familles populaires : une nécessaire communauté éducative au niveau local
Culture des institutions, cultures des familles : alliance ou malentendu ?


Quelles politiques d’accompagnement des parents pour le bien-être de leurs enfants ?

Mis en ligne le jeudi 13 décembre 2007.

En France comme dans de nombreux pays développés, les politiques publiques axées sur le bien-être et l’éducation de l’enfance et de la jeunesse confèrent aux parents un rôle croissant... Une note du Centre d’analyse stratégique.

Extraits :

Quatre ensembles de pays semblent se distinguer face aux enjeux de la parentalité. La France, l’Allemagne et la Belgique sont caractérisées, dès l’entre-deux guerres, par l’existence d’un mouvement familial et d’un militantisme associatif intéressés par une amélioration de la vie familiale.

(...)

Les pays anglo-saxons ont investi précocement dans le soutien à la parentalité, dans une logique d’intervention sociale nettement plus libérale ou « résiduelle » car s’adressant classiquement aux plus défavorisés.

(...)

Longtemps les pays nordiques et latins n’ont pas porté la même insistance sur l’aide à la parentalité. L’accent a été historiquement mis, en Europe du Nord, sur des mesures universelles de politique familiale, de protection maternelle et infantile et d’accueil de la petite enfance, particulièrement généreuses et de qualité. Les pays d’Europe du Sud ont, quant à eux, délégué à l’institution familiale des fonctions de protection et de solidarité.

Ces dernières années, l’intérêt pour des dispositifs plus collectifs se fait jour, principalement en raison des difficultés d’un nombre croissant de familles à faire face à leurs responsabilités parentales

(...)

http://www.strategie.gouv.fr/IMG/pdf/note_de_veille_85.pdf


Partagez cet article :