Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Education à l’environnement : un guide franco-belge pour les enseignants et les animateurs
Travailler ensemble (Ecole, Ville, associations...) sur un territoire
Accompagner à la scolarité : regards croisés sur les enfants
Suresnes (Hauts-de-Seine) : Prévention des conduites addictives

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> études ou recherches
Usages des TIC et pratiques communicationnelles électroniques des jeunes
Les jeunes en Limousin
Une jeunesse différente ? Les valeurs des jeunes depuis 30 ans
Les jeunes et l’amour dans les cités

> cahiers de l’action injep
Nous sommes des passeurs
Les conseils généraux acteurs des politiques de jeunesse
Vers l’éducation partagée : des contrats éducatifs locaux aux projets éducatifs locaux
L’engagement des jeunes aujourd’hui

> école
3e journée du refus de l’échec scolaire : quelle évaluation et quelle Ecole ?
L’accueil de loisirs : un espace éducatif entre l’école et la famille
17 mars : ce que les candidats à la Présidentielle ont dit sur l’école
Violences à l’école : accentuer les pratiques de démocratie quotidienne

> éducation partagée
Quel avenir pour les politiques éducatives territoriales ? 24 - 25 novembre à Brest
Aller à la rencontre de l’autre : quelles réalités, quels enjeux, quelles démarches développer sur les territoires ?
Les parents et l’école
Le Livret de compétences expérimental au lycée Lazare de Schwendi (Alsace)


Cahiers de l’action n°6

Projets éducatifs locaux : l’enjeu de la coordination

par Véronique Laforets
Mis en ligne le mardi 4 juillet 2006.

Dans la collection "jeunesse, éducation, terriroires : les Cahiers de l’action" [1], Véronique Laforets [2] est l’auteur du n°6 initulé : "Projets éducatifs locaux : l’enjeu de la coordination"

Ces dernières années, la manière d’appréhender les questions de l’éducation dans notre pays a été sensiblement modifiée. Les vagues successives de la décentralisation se conjuguent progressivement à des initiatives locales pour permettre l’émergence de projets éducatifs locaux (PEL)...

Le développement des PEL s’accompagne de l’apparition d’une nouvelle catégorie de professionnels : les coordonnateurs de projets éducatifs locaux. Certes, ils s’inscrivent dans la suite d’une longue série de métiers nés depuis 20 ans, notamment dans le cadre de la politique de la ville et du développement local, et répondent eux aussi aux mots d’ordre bien connus de transversalité, partenariat, territoire, cohérence...

Toutefois, ils interviennent dans un domaine nouveau, celui de l’éducation sur les temps non scolaires et de l’articulation entre différentes actions éducatives. Ces nouveaux professionnels sont les incontournables des dynamiques éducatives territoriales, au point qu’il est inconcevable d’imaginer un PEL sans coordonnateur. Ils sont l’objet des sollicitations les plus diverses de la part des institutions, mais aussi des acteurs éducatifs présents sur les territoires : on attend d’eux rien de moins que de rendre cohérentes entre elles les actions des différents coéducateurs.

Pour autant, ces postes restent flous, notamment quant aux missions qui y sont attachées. Les coordonnateurs semblent souvent fragilisés de ce fait. Ils parlent d’ailleurs facilement de solitude, se disent désireux d’échanges, de réflexion partagée, d’orientations claires...

A mi chemin entre la recherche et l’approche plus opérationnelle

Cet ouvrage, à mi chemin entre la recherche et l’approche plus opérationnelle, est né d’un intérêt porté aux questions d’éducation au sens large, et plus particulièrement aux liens entre la structure des organisations et ce qu’elles permettent de produire en termes pédagogiques.

Dans cette perspective, le fait que les coordinateurs apparaissent comme les chevilles ouvrières d’un travail collectif d’élaboration de normes dans le champ de l’éducation en fait un sujet particulièrement motivant. Par ailleurs, leur place centrale constitue un observatoire incomparable sur ce que l’on pourrait appeler les paysages éducatifs locaux. Et s’intéresser aux coordonnateurs de PEL, c’est du même coup engager un travail de compréhension de la dynamique des projets dans leur ensemble...

Le texte s’organise en trois parties :

- Un premier temps, descriptif et analytique, pose le contexte institutionnel de la naissance des projets éducatifs locaux : les recompositions politiques, les enjeux et les logiques à l’oeuvre. Ce détour par leur généalogie permet de comprendre ce qui en partie leur donne sens. Ce cadre étant posé,

- la deuxième partie se centre sur la fonction de coordination. Il s’agit tout d’abord d’aller à la rencontre des coordinateurs eux-mêmes, de donner à voir ce qu’ils font, leurs trajectoires, les compétences qu’ils mettent en œuvre, les difficultés qu’ils rencontrent.

Puis, à partir des échanges et des observations faites sur les terrains parcourus ou étudiés, sont pointés des éléments qui s’avèrent souvent être des obstacles ou au contraire des leviers pour les acteurs des politiques éducatives : élus, responsables associatifs et de collectivités, représentants des services de l’Etat, professionnels de l’éducation, et bien évidemment, les coordonnateurs.

En aucun cas l’idée n’est de présenter un modèle normatif, les politiques éducatives locales appelant des réponses adaptées et singulières. L’intention est davantage d’attirer l’attention sur des difficultés récurrentes, des écueils à éviter, ou encore des ressources qui, au vu de l’expérience, semblent insuffisamment exploitées.

- Dans un dernier temps, sont proposées, en synthèse, des pistes de travail et de réflexion.

Ce volume n’aurait pu être écrit sans de nombreuses rencontres avec des responsables de projets éducatifs locaux. Il est riche de la confiance de ceux qui ont eu envie de « parler vrai », d’exprimer leurs doutes et leurs enthousiasmes, d’échanger leurs craintes et leurs réussites.

Comme en retour, cet ouvrage se veut avant tout une contribution au travail collectif de (ré)invention de l’éducatif.

Informations complémentaires sur l’ouvrage sur le site de l’Injep

[1] collection éditée par l’Injep et dirigée par Bernard Bier

[2] chargée de mission eu Centre de ressources enfance familles école de l’Isère (CREFE 38)


Partagez cet article :