Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

L’orientation partagée : articulation des services existants ou nouveau service ?
Réussir l’entrée dans l’enseignement supérieur
La DP3 : à la découverte des métiers et des lycées professionnels
Olympiades des métiers : finales du 3 au 5 février 2011 à Paris

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> études ou recherches
Angoulême : enquêtes sur les jeunes et leurs pratiques d’information
Une enquête sur les stratégies d’accès à l’information des jeunes de 16 à 30 ans
94% des "12-17 ans" disposent d’une connexion internet à domicile
Regards sur les Contrats éducatifs locaux

> grand Sud-Est
La Haute-Savoie en action !
Quel accueil pour les 11-15 ans durant leur temps de loisirs ?
Filles et garçons dans les quartiers : comprendre les mécanismes relationnels pour favoriser l’égalité
La CAF et la DDJS labellisent des "clubs jeunes"

> information des jeunes
Une information intercommunale proche des jeunes
Le mythe de la Google Génération
Info jeunesse : Dernière saison des collections IJ Pays de la Loire
Quelle place pour l’information des jeunes dans les politiques locales de jeunesse ?

> orientation, CIO
Place des adultes dans les choix d’orientation des lycéens
Bac STMG, quelles poursuites d’études ?
Les Centres d’informations et d’orientation près des tribunaux pour enfants
« mon stage en ligne » : nouveau portail de l’Onisep


Etude

Orientation : quelles stratégies d’information pour les jeunes ?

Mis en ligne le samedi 5 avril 2008.

L’Injep et Vérès Consultants ont réalisé en partenariat avec le conseil général de la Savoie. [1] une étude qualitative et stratégique qui s’est déroulée entre octobre 2007 et janvier 2008. Elle a concerné l’information des jeunes de 14 à 20 ans sur leur orientation scolaire et professionnelle et a permis de connaître de façon fine les pratiques et les perceptions des jeunes et les professionnels en matières d’information.

L’étude visait aussi à poser un diagnostic et à proposer des orientations, dans un contexte où l’information prend une place centrale dans les politiques de jeunesse, et ceci à tous les niveaux territoriaux.

Deux enquêtes qualitatives ont donc été réalisées. L’une s’est déroulée auprès de jeunes de 14 à 20 ans de profils différents et de situations variées : scolarisés en collège, en lycée, en CAP, en BEP, en bac pro, en formation préqualifiante, en emploi ou enfin déscolarisés ou sans aucune insertion (échantillon représentatif de 31 jeunes). L’autre s’est déroulée auprès de professionnels et d’acteurs (51) : conseillers d’orientation, CPE, assistants d’éducation, éducateurs, animateurs, élus... sur deux territoires en Savoie.

L’analyse des entretiens réalisés avec les jeunes a permis de cerner des stratégies de jeunes en fonction des parcours et des projets.

Extraits du rapport :

« Comme toute tentative de catégorisation, le risque ici est de schématiser et de caricaturer la réalité en la faisant rentrer dans des scénarios-types. Ceci n’est en aucun cas un essai de théorisation, d’autant plus que l’échantillon étudié couvre une large tranche d’âge et comporte des jeunes qui en sont à différents stades de leur parcours, mais est proposé comme outil pour la réflexion.

Cette forme de réduction à des scénarios peut aider à faire ressortir les dynamiques qui se jouent entre les parcours d’information et l’ensemble des dimensions du parcours du jeune : niveau et type de motivation, pressions de l’institution, de la famille, image de soi, évolution des résultats scolaires, relations avec les pairs, les professeurs, etc.

On peut, à titre provisoire, identifier 4 types de scénarios, et nous avons tenté de cerner les stratégies d’information correspondantes, lesquelles présentent des variantes différentes pour chaque scénario. »

Les 4 scénarios définis dans le rapport

 :

Scénario 1 : « Début de parcours, jeunes satisfaits de leur orientation et confiants pour la suite.

Ce sont des jeunes parmi les plus jeunes de l’échantillon (entre 14 et 16 ans) qui sont en 4°, 3°, seconde ou 1° année de BEP. Ils sont en quelque sorte en début de parcours. » (...)

Scénario 2 : « Les jeunes ayant une passion ou une vocation très marquée.

Ce sont ceux qui ont une passion intense pour un métier ou pour un domaine d’activité depuis l’enfance. Pour la moitié, ce sont des très jeunes mais ils se montrent très décidés : l’un sera agriculteur, un autre banquier, un autre paysagiste, l’une sera décoratrice et une autre fera du toilettage canin. Tous n’ont que 15 ans, une est en BEP. Leurs motivations et les cheminements de la décision et leurs parcours sont divers. » (...)

Scénario 3 : « Les jeunes dont les parcours sont marqués par des choix "au hasard" ou des non choix (orientation subie).

Ce sont des jeunes entre 17 et 20 ans qui ont connu des orientations « par défaut », quand ils n’ont pas eu accès à la filière qu’ils prévoyaient de prendre et/ou des réorientations, pour lesquelles les choix ont été faits « au hasard », comme le dit l’un d’eux à plusieurs reprises dans son entretien, c’est à dire sans information aucune et en ignorance totale des contenus des études et des débouchés. Certains disent qu’ils ne savent aujourd’hui toujours pas ce qu’ils veulent faire mais on voit que c’est par regret de la filière où il n’ont pas pu accéder et dont ils n’ont pas encore fait le deuil. »

Scénario 4 : « Les jeunes qui hésitent et/ou changent souvent de projet(s).

Il y a deux profils différents dans ce scénario :

Ceux que l’on pourrait appeler les « hésitants confiants », qui sont parmi les très jeunes (15 ans) qui ne savent pas du tout ce qu’ils veulent faire plus tard mais qui pensent qu’ils auront le choix parce que ils sont plutôt bons élèves et ne sont pas pressés de s’informer. Et il y a par ailleurs des hésitants très perdus, plus âgés et qui, assez avancés dans leur parcours, hésitent encore, ne savent pas du tout quelle voie prendre, très souvent aussi dans un contexte de passions déçues ou encore de passions multiples et contradictoires. Pour eux, très souvent, l’information les perturbe, les retarde ils se sentent "encore plus perdus". »

Télécharger le texte "stratégies d’information en fonction des parcours et des projets" extrait du rapport d’une étude réalisée par l’Injep et Vérès Consultants (en partenariat avec le conseil général de la Savoie) entre octobre 2007 et janvier 2008 "l’information des jeunes de 14 à 20 ans en Savoie".

PDF - 89.1 ko
Orientation : quelles stratégies d’information pour les jeunes
extrait du rapport "l’information des jeunes de 14 à 20 ans en Savoie"

Scénarios conçus par Cécile Delesalle, à partir d’entretiens effectués dans le cadre d’une étude réalisée par l’Injep et Vérès Consultants en partenariat avec le conseil général de la Savoie, avec le soutien du ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports.

Contact Injep, Gérard Marquié : marquie@injep.fr

Consulter, télécharger le rapport de l’étude "L’information des jeunes de 14 à 20 ans en Savoie" :

http://www.injep.fr/Une-etude-sur-l-information-des.html

[1] Injep : Gérard Marquié, Vérès Consultants : Cécile Delesalle et Sophie Govindassamy, conseil génral de la Savoie : Sylvie Pambet. Cette étude a été réalisée avec le soutien du ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports


Partagez cet article :