Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Témoignage d’une démarche structurante d’élus qui ont mis en place des politiques jeunesse
Injep : Ingénierie des politiques de jeunesse
Peur d’école
Réseaux d’éducation prioritaire : un nouveau programme expérimenté dans 10 académies

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> études ou recherches
Bretagne et Pays de la Loire : une recherche-action sur les politiques de jeunesse
Françoise Tétard pour mémoire (1953-2010)
Pisa 2006 : résultats et analyses
Les 16-25 ans et leurs pratiques d’information dans leur parcours personnel

> collectivités territoriales
Mutations de la jeunesse, de l’action publique et du monde associatif
Questions autour des évolutions du projet éducatif territorial
Mettre en oeuvre une politique de jeunesse : quels enjeux ? quelles méthodes ?
Politique jeunesse : L’accès à l’autonomie comme ligne directrice pour le conseil général


Mieux articuler les politiques destinées aux 11-15 ans et aux 16-25 ans

Contribution de Jean-Claude Richez
Mis en ligne le dimanche 24 mai 2009.

Contribution de Jean-Claude RICHEZ, responsable de l’unité de la recherche, des études et de la formation de l’Injep dans le cadre de la mission d’information sur la politique en faveur des jeunes : étude sur les problématiques propres à la génération des 16-25 ans et élaboration de propositions concrètes.

Plan de la contribution :

I – Un continuum des âges

- Les 16-25 ans cham spécifique de la mission information
- un élargissement des âges nécess

II - Des remarques et des pistes de travail

cinq remarques de travail :

- le pilotage partenarial des politiques,
- la place des jeunes comme acteurs,
- la socialisation séparée des jeunes,
- l’articulation des politiques entre les tranches d’âge,
- l’articulation entre travail social et travail éducatif.

deux pistes de travail sur :

- l’importance de schémas territoriaux intégrés en matière de politique de jeunesse ;
- l’importance de la qualification des professionnels de jeunesse.

III - Conclusion :

« Je me permets de dépasser le cadre de cette mission d’information centrée sur les 16/25 ans. Il me semble qu’il y a aujourd’hui, et ce constat est aussi bien celui qui ressort de nos travaux mais qui recoupent les conclusions de recherches menées par ailleurs et les observations de nombre d’acteurs des politiques jeunesse : il y a aujourd’hui deux dossiers fondamentaux pour les politiques : celui de l’entrée dans la vie active des jeunes adultes qui fait l’objet de cette mission et qui a été défini comme priorité par le nouveau haut commissariat à la jeunesse et celui de l’accueil des 11/15 ans, les adolescents, dont un rapport des stagiaires ENA de la promotion « République » indiquait qu’ils étaient les grands oubliés de la politique de l’enfance en France »

 [1]

Contribution de Jean-Claude Richez (9 pages)

PDF - 57 ko
Jean-Claude Richez
Sénat, mission d’information sur la politique en faveur des jeunes : étude sur les problématiques propres à la génération des 16-25 ans et élaboration de propositions concrètes.

A voir aussi :

- Vidéo de l’audition de Jean Chiris et de Jean-Claude Richez de l’Injep

JPEG - 5.5 ko
Jean-Chiris
JPEG - 7.1 ko
Jean-Claude Richez

[1] L’adolescence, grande oubliée de la politique de l’enfance en France, Séminaire de la promotion « République » (2005-2007 », 2006, www.ena.fr/index.php ?page=ressources/rapports/enfance/


Partagez cet article :