Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Contrat d’apprentissage, les raisons de la rupture
L’élève extraordinaire dans l’école ordinaire : difficultés des élèves ou difficultés de l’école ?
Des évolutions sur la conception du métier d’enseignant ?
Refonder le service public d’éducation

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> école
5e journée du refus de l’échec scolaire
Stratégie partenariale pour lutter contre la violence à l’école
Parcours et rencontres au salon de l’éducation 2009
Enseigner des connaissances, transmettre une culture ?

> orientation, CIO
Peut on se passer des CIO ?
Education partagée : l’orientation
Stages de 3e : Un dispositif original pour vaincre la discrimination à Paris 19e
Les Centres d’informations et d’orientation près des tribunaux pour enfants


Les perspectives temporelles des adolescents diffèrent des calendriers officiels

Mis en ligne le lundi 10 mai 2010.

"Le temps presse", un texte de Monique Ronzeau, conseillère d’orientation psychologue (retraitée) qui a collaboré à des actions de formation et publications réalisées par l’Injep : « "Le 3ème trimestre sera déterminant". Les professeurs et les chefs d’établissements usent souvent de cette appréciation. Sonnette d’alarme. Rappel du calendrier, du temps qui reste. »

« Le temps presse

Le printemps est généralement studieux. A l’approche des examens, des dernières évaluations, la pression monte. Un climat d’excitation règne dans les établissements scolaires et universitaires. Beaucoup d’élèves et d’étudiants ressentent, enfin, la nécessité de se mettre très sérieusement au travail. Pourquoi ont-ils attendu ? Pourquoi n’ont-ils pas appris en temps voulu ? Questions de rythme, de mesure. Mystères des agendas personnels. Les perspectives temporelles des adolescents diffèrent des calendriers officiels.

Le déroulement programmé de l’année rassure les disciplinés. Anxieux, laborieux, ambitieux s’accommodent des cadres. Les autres, indisciplinés, résistent. Rêveurs, curieux, lents se laissent distraire. Confiant au lendemain les devoirs du jour, ils tentent d’ignorer la pendule commune. Soudain, le printemps réveille, agrège, recrée de l’homogénéité.

Au troisième trimestre [1], le temps semble se rétrécir, se condenser. L’horizon se rapproche. La distribution des sanctions et récompenses est imminente. Un même objectif pour tous : passer, être admis. Pour gagner la sortie, les ressorts, les ressources s’activent. Les révisions vont bon train. Il s’agit de faire pour éviter d’être défait. »

Monique Ronzeau 7 mai 2010

A lire aussi

- Orientation et construction identitaire

- L’orientation et ses enjeux dans le parcours d’un jeune

- L’orientation : un avenir pour chacun

- Les jeunes et l’information sur leur orientation

[1] « Le 3e trimestre sera déterminant ». Les professeurs et les chefs d’établissements usent souvent de cette appréciation. Sonnette d’alarme. Rappel du calendrier, du temps qui reste. Tout est encore possible (passage dans la classe supérieure, réussite à l’examen) à condition de réaliser que l’avenir se rapproche.


Partagez cet article :