Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Penser la jeunesse c’est aussi se penser soi, les autres et le monde
FestiPREV 2017 : Les 10 projets des collégiens de l’agglomération rochelaise
L’émergence de l’adolescence
Jeunes de rue et trafic de stups

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> études ou recherches
Souffrance à l’école : Trois questions à François Dubet
Quelle vie scolaire pour les élèves ?
Internet mobile : percée et disparités
Comprendre les émeutes de novembre 2005

> collège
Rapport de l’évaluation de l’action "13-18 Questions de justice" dans l’agglomération de La Rochelle
Absentéisme scolaire : un colloque et un livre
Des collégiens refont le musée du Quai Branly à leur façon
Les petits médiateurs du Centre Pompidou-Metz

> école
Passer du « collège unique » à l’« École du socle commun »
Les petits médiateurs du Centre Pompidou-Metz
L’évolution du métier d’enseignant
Ecole et famille : institutions rivales ou complémentaires ?


Enquête

Les jeunes et la vie en société

Les attitudes des élèves de fin d’école et de fin de collège
Mis en ligne le mercredi 30 août 2006.

Une note d’évaluation du ministère de l’Education nationale [1] rend compte d’une enquête qui a interrogé des élèves de 2005 en fin de CM2 et en fin de troisième sur leurs attitudes à l’égard de la vie en société.

Les collégiens font part d’un plus grand rejet à l’égard des discriminations et d’une plus grande ouverture d’esprit que les écoliers. Ils s’affirment également plus nettement au sein de leur groupe de camarades et attachent plus d’importance aux libertés d’expression.

Mais ils respectent beaucoup moins scrupuleusement les règles, notamment celles de la vie scolaire que les élèves de CM2. Ceux-ci ont tendance à condamner tout manquement à la règle, sans bien hiérarchiser les différents actes contraires à la loi.

Par rapport aux élèves de 1995, ceux de 2005 se déclarent plus tolérants, ils rejettent davantage tout acte de discrimination et se montrent plus solidaires, mais,même s’ils disent reconnaître l’utilité de la règle et de la loi. Ils disent aussi prendre plus de libertés avec elles, particulièrementdans le cadre scolaire.

L’évaluation des attitudes des élèves à l’égard de la vie en société a été réalisée en mai et juin 2005. Interrogés sur leurs attitudes et leurs avis face à diverses situations relatives à la vie en société, les élèves devaient exprimer leur accord ou désaccord avec des affirmations commençant par « Certains pensent que... » ou « Certains disent que... ». Sur le même mode, ils avaient à juger chacune des déclarations soumises à leur appréciation « acceptable » ou « inacceptable », « grave » ou pas, « normale » ou pas.

Prendre connaissance de l’ensemble de la note d’évaluation sur le site éducation.gouv

[1] Direction de l’évaluation de la prospective et de la performance


Partagez cet article :