Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Les Espaces numériques de travail (ENT) en milieu scolaire
Ce que les adoslescents disent au "Fil santé jeunes"
Un guide des actions pour les jeunes
"Réussite pour tous" : un dispositif pour réduire le décrochage scolaire

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> études ou recherches
Violences à l’école : ce qu’on sait et ce qui marche
L’âge de l’Assemblée (1946-2007)
Comprendre les émeutes de novembre 2005
Les jeunes et l’amour dans les cités

> cahiers de l’action injep
Regards sur L’Europe
Projets éducatifs locaux : l’enjeu de la coordination
Les jeunes et la loi : les enjeux d’une pédagogie de l’éducation à la citoyenneté
Avoir moins de 18 ans et créer une association

> grande ville, agglomération
Adulte-ado, une question de relation
Kiditou : journal du collège et du quartier
Interroger le rôle des lieux : équipements, accès, espace public
Villes éducatrices : l’expérience du projet de Barcelone

> grand Sud-Est
Digne les bains (04) : "Culture Jeunesse & Territoires"
Un guide du Citoyen
Le réseau information jeunesse en Languedoc Roussillon
L’information jeunesse : un outil pertinent au service des politiques de jeunesse


Grenoble

Les jeunes dans la vie locale : la participation par l’action

Publication d’une étude menée par l’association Cap-Berriat
Mis en ligne le dimanche 12 février 2006.

Depuis quelques décennies, les sociétés occidentales sont le théâtre de transformations culturelles, sociales, politiques et économiques. Au niveau politique par exemple, on a vu apparaître de nouvelles formes d’engagement (ce que l’on appelle les « nouveaux mouvements sociaux ») et de nouvelles problématiques émerger (écologie, minorités...).

Parallèlement s’est développé ce qui est encore parfois défini comme une « crise du politique », mais qui peut-être correspond à une nécessité de transformation du système démocratique.

Dans ce contexte et depuis quelques années, différentes institutions (Ministère de la jeunesse et des sports notamment) et collectivités territoriales (les villes surtout), associées aux citoyens, ont mis en place des expérimentations (conseils, dispositifs, espaces de participation des habitants) ré-interrogant le fonctionnement démocratique, notamment au niveau de la démocratie locale.

Après le temps de la mise en place, vient celui du recul réflexif sur ces dispositifs, et se pose donc la question des « exclus » de la participation. Le constat de la faible présence des jeunes dans les dispositifs participatifs (conseils de quartier, conseils consultatifs, conseils municipaux de la jeunesse, ...) interroge leur rapport à la vie locale : ne participent-ils pas ? Se désintéressent-ils de la res publica ? Ou bien existe-t-il un autrement de la participation, expérimenté par les jeunes ?

Une étude confiée par la Métro de Grenoble à l’association Cap-Berriat.

Au niveau de l’agglomération grenobloise, les acteurs de la politique de la ville ou des services jeunesses dressent le constat d’une absence singulière des jeunes dans les dispositifs de participation des habitants (comités d’habitants, conseils de quartiers ou consultatifs, commissions...).

Par ailleurs, ils remarquent en parallèle que les projets et initiatives des jeunes peuvent produire des formes spécifiques et innovantes d’engagement des jeunes. Ainsi, des questionnements et des besoins en termes de capitalisation, de mutualisation d’outils, de méthodes, de compréhension pour activer et encourager ces formes, et mieux comprendre les processus et les enjeux en cours ont été exprimés.

C’est pourquoi la Métro - communauté de l’agglomération grenobloise - s’est emparée de cette problématique et a chargé l’association grenobloise Cap Berriat de mener une étude sur le sujet. Cette mission s’est déroulée durant un an (de Février 2004 à Février 2005) et a mobilisé des ressources et des compétences internes et externes à Cap Berriat. Il est important de noter la dimension collective de ce travail qui a impliqué pas moins de neuf personnes, bénévoles et salariés.

Etudier la participation à partir de l’action

Le présent travail propose une mise en regard de l’expérience participative des jeunes, en s’intéressant aux jeunes participants à une dynamique d’action et d’initiative. C’est là l’aspect fondateur de la démarche. Le choix des outils est issu de la volonté d’être au plus proche du terrain, de développer un travail empirique, une démarche qualitative.

La méthode fut celle de l’induction analytique. C’est donc le terrain qui a guidé l’analyse et non le contraire. De cette manière, on peut saisir au mieux les motivations des acteurs, les dynamiques de l’action, les particularités de cette action, au final, le « Comment » de la participation des jeunes. En effet, la question est bien celle-ci et non pas celle du « Pourquoi ». Ce qui est intéressant c’est le processus et non la justification.

Interroger des jeunes engagés dans l’action et des acteurs-cadres a permis d’aborder les thématiques de l’accompagnement, de la reconnaissance, des partenariats, de la transversalité...

Un nouveau numéro des cahiers de l’action

On entendra dans ce volume des propos de jeunes, de cadres, on y verra à l’œuvre des processus qui permettent de sortir des oppositions simplistes (local/global, subjectif/universel...), on y repérera des dynamiques, qui permettront de déboucher sur des pistes réflexives et pratiques pour les acteurs de la jeunesse..

"LES JEUNES DANS LA VIE LOCALE : LA PARTICIPATION PAR L’ACTION"

de Jean-François Miralles, Julien Joanny, Eva Gaillat, Olivier Andrique

une co-production Métro de Grenoble et Cap-Berriat

Sortie de ce numéro 4 de "Jeunesse Education Territoires : Cahiers de l’action" n°4, début février Prix : 12 euros Commande à Huguette Grand-Chavin 01 39 09 23 74 grandchavin@injep.fr


Partagez cet article :