Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Info jeunesse : discriminations, Europe, santé-social
Les dossiers documentaires d’Yvelines information jeunesse
L’Information Jeunesse du Val d’Oise fait son show pour ses 30ans
Printemps de la jeunesse à Bègles

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> études ou recherches
Le décrochage scolaire : diversité des approches, diversité des dispositifs
Une enquête de la Fnars Ile-de-France sur les jeunes
Pratiques numériques des jeunes
L’âge de l’Assemblée (1946-2007)

> régional
La participation des enfants et des jeunes dans les Centres de vacances et de loisirs
Un appel à projet du conseil régional destiné au réseau information jeunesse
Un Conseil régional Jeunes plus représentatif des jeunesses
"Réussite pour tous" : un dispositif pour réduire le décrochage scolaire

> grand Ouest
Jeunesse, éducation populaire et politiques publiques
Quelle politique jeunesse pour les quartiers populaires
Jeunes de 16 à 18 ans : Un dispositif "argent de poche" piloté par un Point info jeunesse
Sept partenaires pour un protocole départemental jeunesse

> information des jeunes
Printemps de l’info jeunesse à Bain de Bretagne
Gaillard : Les priorités d’un point info jeunesse de Haute Savoie
Comment je m’informe ?
Nouveaux médias : risques et opportunités


Les jeunes Bretons, l’information et Internet

Extraits d’une enquête du réseau information jeunesse
Mis en ligne le mardi 10 décembre 2013.

Pour la 3e année (2007, 2010 et 2013) le CRIJ Bretagne nous livre les résultats d’une enquête réalisée auprès des jeunes Bretons (15-30 ans) sur leurs stratégies d’information. Plusieurs sujets ont été abordés dans cette enquête suite à laquelle plus de 3900 questionnaires ont été exploités. La place d’internet a notamment été traitée. Elle fait l’objet de ce premier article.

Une première remarque méthodologique pour préciser que la passation du questionnaire a été réalisée par le biais de structures fréquentées par les jeunes. En premier lieu les établissements d’enseignement, sollicités par les bureaux et les points information jeunesse : collèges, lycées, enseignement supérieur, où 64% des questionnaires ont été renseignés. Un redressement statistique de l’échantillon a par ailleurs été réalisé au regard du dernier recensement de l’Insee.

Internet première source d’information des jeunes

Le premier constat peu surprenant de l’enquête est la place prioritaire d’internet comme source d’information. 88% des répondants « s’adressent en priorité à internet pour leur recherche d’information ». Le rapport précise néanmoins que si la recherche d’information sur internet progresse régulièrement, elle est de moins en moins exclusive. Le nombre de référents prioritaires cités par les jeunes (amis : 54%, parents, famille 50%...) est lui aussi en augmentation (2,9 en 2013, 2,4 en 2010).

Quelles utilisations d’internet pour la recherche d’information ?

Près de quatre jeunes bretons sur cinq passent plus d’une heure par jour sur Internet souligne l’étude. La fin de journée est notamment prisée par les jeunes pour se connecter : 65% des jeunes le font entre 19het 21h. Cela interroge sur la nécessité d’accompagner les jeunes à des horaires décalés. Le rapport cite notamment l’exemple scandinave où des professionnels tiennent des permanences nocturnes sur les questions liées à la santé.

En matière de connexions mobiles, l’étude confirme les évolutions en comparant l’enquête réalisée en Bretagne en 2010 et celle de 2013. L’évolution la plus importante concerne les smartphones : 16% en 2010, 51% en 2013. Si cette nouvelle donne constitue un défi pour les acteurs de jeunesse, notamment en matière d’édition de contenus compatibles, le rapport souligne aussi que les jeunes se connectent à internet majoritairement à l’aide de plusieurs moyens d’accès, il confirme aussi l’aspect protéiforme d’une jeunesse aux stratégies d’information variées.

Une plus grande maîtrise par les jeunes, en fonction de l’âge

Les modes de navigation sont eux aussi divers et la comparaison 2010/2013 est riche d’enseignement. L’utilisation des moteurs de recherche reste en tête (72% des répondants la cite) mais elle est en baisse par rapport à 2010 (93%). Les autres modalités de navigation progressent : surf de site en site : 63% (+21%), accès direct aux sites : 57% (+21%), réseaux sociaux : 48% (+20%). Ces évolutions s’expliqueraient par une plus grande assurance des jeunes face à l’outil numérique mais aussi par une croissance importante de l’offre (réseaux sociaux…). Les différences relevées diffèrent notamment en fonction de l’âge.

Des clivages apparaissent également quant aux relations des jeunes avec la fiabilité de l’information disponible sur Internet. Le nombre de critères retenus par les jeunes pour valider une information (source du site, en croisant l’information, selon le contenu, selon la mise à jour…) mais aussi la nature des critères choisis : fiables ou non fiables , varient en fonction de l’âge mais aussi du niveau de diplôme. 75% des 25-29 citent deux critères fiables ou plus (56% des 15-19 ans). 82% des diplômés Bac +3 ou plus disent croiser les informations, contre 30% des titulaires d’un brevet des collèges ou sans diplôme.

D’autres domaines sont abordés par l’étude : stratégies d’information en général, orientation et recherche d’emploi, pratiques d’engagement, langues de Bretagne, priorités des jeunes Bretons. Nous en parlerons.

Dans la partie conclusive du rapport, le sociologue Christophe Moreau relève la qualité de cette enquête qui permet de comparer sur six années des échantillons conséquents et redressés en fonction des principales caractéristiques démographiques. L’ensemble des données interrogent l’action publique en direction des jeunes. Les données concernant Internet nécessitent d’être valorisées, croisées avec d’autres enquêtes réalisées dans d’autres territoires et mises en débat. Elles interrogent de manière urgente la place des acteurs de l’information, de l’éducation, de l’accompagnement et des politiques publiques.

Gérard Marquié

- En savoir plus sur le site http://www.ij-bretagne.com/

- Consulter la synthèse de l’enquête 2013


Partagez cet article :