Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 



Les impacts des conseils locaux de jeunes sur les politiques municipales

Mis en ligne le lundi 20 septembre 2010.

L’Injep et l’Anacej [1] ont organisé, vendredi 17 septembre 2010, une conférence-débat sur le thème "Les impacts des conseils locaux de jeunes sur les politiques municipales". Lors de Cette rencontre, Françoise Enel et Cécile Delesalle (Vérès consultants ; sociologues) ont présenté l’étude qu’elles ont réalisée pour le compte de l’Injep dans deux communes de la région parisienne.

On connaît en effet encore peu les différents impacts des conseils de jeunes sur les politiques municipales, non seulement les politiques de jeunesse mais l’ensemble des politiques locales.

C’est pourquoi l’Injep a décidé la réalisation de cette étude exploratoire, afin de mettre à jour la dynamique des impacts de ces instances – directs et indirects, formels et informels – sur les politiques municipales.

JPEG - 44 ko
Françoise Enel (à gauche sur la photo) et Cécile Delesalle (Vérès Consultants) lors de la rencontre débat : "Les impacts des conseils locaux de jeunes sur les politiques municipales"

Lors de la présentation du travail réalisé,

Françoise Enel a considéré que l’objectif de cette étude exploratoire était « moins de réaliser une monographie des 2 sites étudiés que de chercher à "problématiser" la dynamique des impacts des conseils de la jeunesse sur les politiques municipales, pour susciter ou nourrir le débat et à identifier des axes de réflexion pertinents. »

Elle a notamment estimé que « l’occurrence d’un "pouvoir de changement" des conseils de jeunes sur les politiques municipales repose non seulement sur l’ouverture des acteurs institutionnels à une telle possibilité, mais aussi sur l’adhésion ou la conviction des jeunes que leur démarches et projets dans le cadre de ces instances peut y contribuer. »

Cécile Delesalle a présenté un exposé en 3 parties :

1. Les impacts des conseils de jeunes sur les politiques locales tels qu’on peut les identifier : une première mise à plat

2. Une tentative de problématisation de la dynamique des impacts : par quels mécanismes ? à quelles conditions ?

3. Les enjeux que tout cela dessine

1/ Les impacts identifiés touchent à différents domaines : les représentations réciproques, les orientations et les programmations, le leadership, les relations inter-services et les partenariats associatifs, la communication, les compétences…

2/ En matière de problématisation, trois types de mécanismes interdépendants on été pointés :

- Un mécanisme d’ordre symbolique, tout d’abord, est celui qui met en œuvre une véritable légitimation (une légitimité réellement en acte). A contrario, en l’absence de cette légitimation, on constate que : le conseil est cantonné dans un rôle de « vitrine » de la mairie et fait l’objet d’une instrumentalisation ou d’une récupération des idées des jeunes ; les interpellations par le conseil de jeunes restent sans écho ; les partenariats même les plus « naturels » ne se montent pas ; On ne relève pas ou peu de changement dans les stratégies de communication...

- Un mécanisme d’ordre politique : celui de l’ouverture d’un véritable espace de dialogue et de coopération

- Un mécanisme d’ordre opérationnel et organisationnel  : celui qui met en acte un vrai décentrage du regard (les auteurs parlent de décentrage pour évoquer la dynamique par laquelle un acteur, adulte ou jeune, se trouve amené à ré-interroger ses conceptions et sa pratique.

« la parole des jeunes contribue à faire changer le regard » a notamment estimé un haut responsable administratif lors de l’enquête.

3/ Quels sont les enjeux pour mieux rendre visible, accroître, améliorer, pérenniser les effets de la participation des jeunes sur les politiques municipales ? :

Cinq types d’enjeux ont ici été relevés dans l’étude :

- Une clarification nécessaire des conceptions de la participation
- Une meilleure prise en compte de la diversité des jeunes dans ces dispositifs de participation
- Des enjeux d’ajustement réciproque des instances de démocratie participative locale
- Des enjeux de maillage entre les acteurs, jeunes et jeunes ; jeunes et adultes
- Des enjeux de communication et d’information avec les jeunes et sur les jeunes

Lors de cette rencontre sont également intervenus : Loïc Blondiaux, professeur des universités en sciences politiques, Paris I Panthéon-Sorbonne ; Bruno Jarry, directeur du Clavim, Issy-les-Moulineaux : Isabelle Guerassimov, directrice de la démocratie locale, ville de Créteil ; Françoise Andreau, adjointe déléguée aux activités scolaires et centres de loisirs, ville de Créteil ; Danielle Rippert, conseillère municipale déléguée à la jeunesse, ville de Clichy.

Ressources jeunesse

- Consulter, télécharger l’étude :

http://www.injep.fr/Les-impacts-des-conseils-locaux-de.html

- Synthèse réalisée par l’Injep, dans la collection : jeunesses, études et synthèses

A lire aussi sur le site de l’Injep :

- L’impact de la participation des jeunes sur les politiques

[1] Association nationale des conseils d’enfants et de jeunes


Partagez cet article :