Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Autonomie des jeunes et processus d’affiliation sociale
Les jeunes ruraux ont le sentiment que leurs « galères » n’intéressent personne
Les jeunes Français ont ils raison d’avoir peur ?
Hommes, femmes, sortir des stéréotypes

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> études ou recherches
Quelle stratégie pour les militants pédagogiques aujourd’hui ?
Accompagnement éducatif : inventer de nouvelles pratiques au sein de l’école
La perception de l’orientation scolaire et professionnelle par les parents d’élèves
Usages d’Internet : un fossé entre l’école et la maison

> accompagnement
Enfants et jeunes nouvellement arrivés : guide de l’accompagnement éducatif
Prévenir l’illettrisme : des clés pour comprendre et agir
Le rôle éducatif des politiques publiques de jeunesse
L’accompagnement des jeunes en Europe

> santé
Un outil pour que l’information des jeunes rencontre son public : le "Dîner quizz"
Comportements festifs des jeunes au Printemps de Bourges 2008
La dixième année du numéro vert "info’jeunes"
Comportements à risque et santé : agir en milieu scolaire


Les conduites à risques des jeunes : vouloir vivre et quête de soi, responsabilisons les adultes !

Un texte du sociologue Christophe Moreau, Chercheur au LARES/Université Européenne de Bretagne
Mis en ligne le dimanche 2 novembre 2008.

Un texte du sociologue Christophe Moreau : Sociologue à JEUDEVI - Jeunesse Développement Intelligents, Chercheur au LARES/Université Européenne de Bretagne

- http://www.jeudevi.org/
- christophe.moreau@uhb.fr

« Ce sujet est complexe et je propose modestement quelques points de repères pour penser cette question et agir en termes de prévention ou d’accompagnement des jeunes. Nous n’aurons pas la prétention de faire le tour de la question tant les causes et les explications possibles sont nombreuses. Nous développons surtout l’idée que les problèmes des « conduites à risques » sont des problèmes collectifs qui concernent tout à chacun et qui met la communauté adulte devant ses responsabilités, alors que souvent l’adulte aimerait se défausser et attribuer la « faute » aux jeunes qui transgressent.

On pense souvent que ces conduites dites « à risques » sont « suicidaires » ; en fait il n’en est rien, elles sont plutôt l’expression d’une volonté de vivre, et un moyen de se chercher et de se construire son identité, même si malheureusement pour une minorité de jeunes elles sont destructrices. Les conduites à risques s’inscrivent dans un cycle de quête de soi et d’expérimentation, auquel il faut prêter une grande attention pour ne pas le banaliser, ni le dramatiser. J’aborderai six points :

1 – Il faut accompagner les jeunes dans leur processus de construction identitaire et dans le processus d’apprentissage émotionnel

2 – Le problème est d’ordre existentiel et émotionnel, il n’est pas du registre des connaissances, ce qui remet en cause les pratiques « classiques » de prévention

3 – La fête est une question sérieuse, qui relève de la sphère publique et des politiques publiques, et la communauté adulte doit s’y investir très sérieusement pour réduire les risques

4 – Si les conduites à risques s’apparentent à des substituts aux « rites de passages » traditionnels, il faut surtout travailler au processus « d’agrégation » des jeunes générations au monde adulte.

5 – Des évolutions dans notre relation à l’autre, et dans les relations entre garçons et filles, sont à interroger pour comprendre et prévenir les conduites à risques

6 – Même si ces conduites concernent potentiellement la majorité des adolescents, qui passera sans problème cette période, on doit être particulièrement vigilant et actif pour environ 10-15 % des ados et des jeunes qui sont beaucoup plus vulnérables et souvent en grande souffrance.  »

Télécharger le texte de Christophe Moreau :

PDF - 63.6 ko
Christophe Moreau
Les conduites à risques des jeunes : vouloir vivre et quête de soi, responsabilisons les adultes !

A lire et à consulter aussi

- « T’as la Tchatche », une action de promotion de la santé chez les jeunes, qui s’articule autours de 3 volets d’intervention : un concours de films vidéo, un plateau télé itinérant sur 17 territoires de bretagne, un site Internet www.taslatchatche.com...

http://www.taslatchatche.com/


Partagez cet article :