Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Le stage de troisième est-il utile ?
La justice et ses métiers
Pourquoi la formation des Directeurs de CIO est nécessaire
Les politiques de l’orientation scolaire et professionnelle

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> agenda
Quelle laïcité en France pour le XXI ème siècle
Jeunes, parents, professionnels : rendez-vous au Salon européen de l’éducation 2010 à Paris
Familles rurales : appel à projet 2010 pour les "12-25 ans"
Journées mondiales des jeunes solidaires : samedis de l’engagement à Toulouse

> orientation, CIO
Orientation : quels écarts entre les souhaits des familles et les décisions ?
Collège, lycée : s’orienter, un dossier en ligne du Café pédagogique
Sorties sans diplôme et inadéquation scolaire
Décembre : Histoires d’hiver


Le livret de compétences expérimenté par l’Education nationale

Jeunes, parents et partenaires extérieurs doivent être notamment associés
Mis en ligne le dimanche 10 janvier 2010.

Le projet de livret de compétences élaboré par les établissements doit mobiliser l’ensemble de la communauté éducative : conseil pédagogique, équipes pédagogiques, parents, élèves, conseil de la vie lycéenne, comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté, associations partenaires de l’établissement scolaire.

Le Bulletin officiel du 7 janvier 2010 présente l’expérimentation d’un livret de compétences en application de l’article 11 de la loi n° 2009-1437 du 24-11-2009 relative à l’orientation et la formation professionnelle tout au long de la vie.

Ce texte précise notamment :

- Le livret de compétences expérimental est au service du jeune, élève ou apprenti, de l’établissement expérimentateur. Il lui permet de valoriser ses acquis, de mieux s’auto-évaluer, et de conduire une réflexion plus éclairée sur ses choix possibles d’orientation. L’implication personnelle du jeune et celle de sa famille, sont ainsi prépondérantes pour l’efficacité de la démarche et de l’outil.

Le livret de compétences expérimental doit permettre au jeune

- d’enregistrer l’ensemble des compétences acquises dans le cadre de l’éducation formelle : toutes les connaissances, capacités et attitudes acquises durant les enseignements, au-delà des acquis disciplinaires ou durant les activités éducatives organisées dans le cadre scolaire, ainsi que les expériences d’ouverture européenne et internationale et de mobilité, individuelle ou collective, réalisations, participations et engagements que le jeune aura pu mener dans ce cadre ;

- d’enregistrer l’ensemble des compétences acquises hors du cadre scolaire : les connaissances, capacités et attitudes acquises dans le cadre associatif ou privé, notamment familial, ainsi que les réalisations, participations et engagements que le jeune aura pu y conduire.

- de retracer les expériences de découverte du monde professionnel et de découverte des voies de formation, de recueillir les éléments qui concourent à la connaissance de soi et alimentent la réflexion du jeune sur son orientation.

Le livret de compétences est renseigné par le jeune lui-même, avec l’appui de l’équipe éducative ou de l’adulte référent de l’organisme associé à l’expérimentation (cf. III/ Élaboration du projet par les établissements ).

La démarche doit contribuer au développement de l’autonomie du jeune et en faire un acteur de son orientation. Le livret doit ainsi être le support d’une orientation positive pour les jeunes et pourra être utilisé lors des phases d’orientation.

L’attention est attirée sur la nécessité de garantir que le livret puisse valoriser les parcours de tous les jeunes y compris ceux qui ne sont pas en situation de développer des activités hors du cadre de l’éducation formelle afin de favoriser l’égalité des chances dans les procédures d’orientation et dans la construction du parcours de formation et d’insertion du jeune.

Élaboration du projet par les établissements

« Pour l’élaboration du projet et pendant la phase d’expérimentation, les chefs d’établissement organisent et coordonnent la relation avec les partenaires extérieurs :
- collectivités territoriales,
- associations partenaires, associations de jeunesse et d’éducation populaire, - partenaires de la relation école-entreprise,
- missions locales,
- chambres consulaires et organisations professionnelles. Ils veillent également à associer les jeunes de l’établissement et les représentants des parents d’élèves dès la phase d’élaboration du projet et de définition du livret expérimental de manière à permettre son appropriation et leur engagement dans la démarche.

La participation des associations et acteurs institutionnels impliqués dans les politiques de soutien à l’engagement et aux initiatives de jeunes et ayant déjà une expérience dans le domaine de la reconnaissance des acquis de l’éducation non formelle constitue un enjeu important de l’expérimentation. La participation d’acteurs extérieurs est donc indispensable dès la phase d’élaboration des projets. La qualité du partenariat entre l’établissement et ces acteurs constitue un critère important d’appréciation du projet. »

(...)

L’appel à projet est organisé par le haut-commissariat à la jeunesse, en lien avec les autorités académiques, dans le cadre du fonds d’expérimentation pour la jeunesse. L’appel à projet sera lancé sur le site http://www.lagenerationactive.fr sur lequel sera accessible, dès la publication de la présente circulaire, l’ensemble des documents utiles. (...)

Informations sur l’appel à projet

http://www.lagenerationactive.fr/content/information-sur-l-appel-projets-livret-de-competences

Les établissements scolaires de l’Éducation nationale font parvenir leur projet au recteur qui en assure une sélection, en associant les services de la Jeunesse et des Sports.

Calendrier

- 15 mars 2010 : date limite d’enregistrement des projets à la mission d’animation du fonds d’expérimentation jeunesse fonds-jeunes@jeunesse-sports.gouv.fr ;
- 15 mars-30 avril 2010 (date indicative) : sélection, conventionnement et publication de l’arrêté définissant la liste des établissements expérimentateurs ;
- 1er septembre 2010-30 juin 2012 : expérimentation ;
- septembre 2012 : remise au parlement du rapport d’évaluation.

sont abordés également dans ce texte :
- Financement des projets et conventionnement,
- Évaluation de l’expérimentation,
- Annexes (Cahier des charges pour l’expérimentation d’un livret de compétences...)

Lire la circulaire sur le site http://www.education.gouv.fr/


Partagez cet article :