Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Retour sur PISA 2009 : enseignements et précautions dans l’interprétation des résultats
Paris et régions : Journée du Refus de l’Échec Scolaire le 21 septembre 2011
Refonder le service public d’éducation
L’élève extraordinaire dans l’école ordinaire : difficultés des élèves ou difficultés de l’école ?

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> lycée
"Chaque voix compte" : des jeunes de la mission locale écrivent et montent sur scène
Un an après les violences urbaines de l’automne 2005 : qu’en ont dit les journaux lycéens
Quel est l’avenir des programmes disciplinaires ?
Apprendre aux jeunes à avoir une meilleure image d’eux-mêmes

> université
Actualités sur l’université
Le bac a 200 ans
Démotivation et inégalités sociales : deux premiers critères d’échec dans l’enseignement supérieur
La Réunion : L’Université expérimente un dispositif novateur d’orientation sur une année.


Le bac est-il donné à tout le monde ?

article (Café pédagogique)
Mis en ligne le lundi 18 juin 2012.

Dans un article publié lundi 18 juin sur le site du Café pédagogique, François Jarraud rappelle qu’en France « seulement deux jeunes sur trois passent le bac. Autrement dit, le tri est fait (...) avant l’accès au bac. Dans tous les pays de l’Union européenne, un document certifie la fin de l’enseignement secondaire et le taux est généralement supérieur. »

« Le taux brut de diplômés de fin du secondaire s’établit à 92% en Finlande, 73% aux Etats-Unis, 74% en Italie. Le taux brut de diplômés du supérieur est à 38% en France contre 62% aux Etats-Unis, 74% en Finlande, 55% en Italie. La France fait partie des pays développés où l’accès au bac est moyen. »

(...)

L’auteur signale par ailleurs que « ce sont les bacheliers technologiques qui vont face à la pire séquence de contrôle ? Mardi les bacheliers STG passeront 6h30 devant leur copie pour composer en histoire-géographie (2h30) et en épreuve de spécialité (4 h). Le bac reste bien une épreuve. »

Lire l’article


Partagez cet article :