Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Val-de-Marne : semaine de l’information jeunesse sur la mobilité europénne
Savoie : Concours Clip Santé à Aime !
Comment cliquer sans claques ?
Val d’Oise : un guide des droits sociaux des jeunes

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> apprentissage, enseignement professionnel
Autour de quelques résistances à l’apprentissage
Apprentissage : des jeunes témoignent de leur expérience
Sécuriser les parcours des apprentis : l’apport des missions locales
Les bacheliers professionnels dans l’enseignement supérieur

> ile-de-france, centre
Le conseil des enfants de Savigny-le-Temple
Les entretiens juridiques du tribunal pour enfants de Bobigny
Journée environnement dans le réseau information jeunesse
Au lycée, au collège et dans la cité

> information des jeunes
Franche Comté : L’info jeunesse en séminaire
Internet et évolutions des pratiques d’information
Nouveaux médias : risques et opportunités
Quelle place pour l’information des jeunes dans les politiques locales de jeunesse ?


Pantin (Seine-Saint-Denis)

La signalétique du point information jeunesse réalisée par des jeunes

Un concept de signalisation fait par des jeunes pour des jeunes
Mis en ligne le jeudi 28 juin 2007.

Les structures publiques destinées aux jeunes sont souvent confrontées aux questions liées à l’aménagement de leurs espaces. Cet aspect est d’autant plus crucial lorsque ces structures ont pour mission l’information des jeunes. Aménager un espace c’est donner du sens à un lieu, ce en fonction des objectifs poursuivis par la structure (ex : favoriser un accès autonome à l’information).

La démarche mise en oeuvre pour aménager cet espace est elle aussi porteuse de sens. Qui conçoit ? qui décide ? qui aménage ? ...

Les professionnels du Point information jeunesse de Pantin ont ainsi considéré qu’il était important de donner une place importante aux jeunes dans la mise en place d’une signalétique intérieure. Ils ont fait le choix d’un partenariat avec un CFA [1] préparant 90 jeunes à un Bac pro artisanat et métiers de l’art (option communication graphique). Un cahier des charges a tout d’abord été élaboré avec la précieuse collaboration de l’équipe du CIDJ à Paris.

Une partie du PIj et sa nouvelle signalétique conçue par des jeunes.

Il s’agissait notamment pour les jeunes d’imaginer un système d’information pour développer chez l’usager un comportement autonome en proposant :

- une signalétique thématique (thèmes et sous thèmes)

l’accroche principale (thème) : "choisir mon métier" et ses sous-thèmes ("les métiers", "les écoles"...)

Le sous-thème "les pistes de voyages" fait partie du thème "préparer mes vacances"

- une signalétique directionnelle

- une signalétique informative (ex : "les fiches Actuel CIDJ")

Le cahier des charges comportait également :

- des prescriptions (ex : "valorisation de l’ambiance : la maquette doit être claire et reconnaissable partout dans la structure")
- des pistes à explorer (ex : "possibilité de changer l’emplacement des thèmes").

Enfin les modalités d’organisation de la réalisation étaient indiquées (échéancier, financement, mode de sélection des projets...).

Les apprentis ont eu deux mois pour travailler le projet qui rentrait dans le cadre de leur examen de fin de première année. Les 10 travaux les plus aboutis ont tout d’abord été présentés pour une première sélection. Deux projets se sont dégagés et au final c’est la réalisation de Paul IBOKO qui a été retenue.

Au delà de l’intérêt pédagogique d’une telle démarche dans une perspective d’appropriation de l’information par les jeunes, cette expérience relève d’une démarche participative très concrète.

L’expérience pantinoise constitue aussi un bel exemple d’un partenariat entre une institution de formation et un service municipal de le jeunesse. La preuve en est que les passerelles entre les politiques d’éducation et les politiques de jeunesse sont tout à fait possibles et mêmes souhaitables.

Gérard Marquié

Photos : service communication, Ville de Pantin

Contact : pij@ville-pantin.fr

[1] centre de formation des apprentis


Partagez cet article :