Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

L’UFCV accompagne les projets des jeunes
Etude annuelle de l’Observatoire des actions collectives, bénévoles et volontaires
Bourses Déclics jeunes de la Fondation de France pour les 18-30 ans
Appel à projets pour les jeunes de 12-25 ans issus du milieu rural

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> interventions
Formation, animation, école, implications locales : le cas français
L’accueil de loisirs : un espace éducatif entre l’école et la famille
Décrochage scolaire : Le repérage des décrocheurs
Les jeunes et la République ?

> engagement
Expressions, débats, sondages aux 4e assises de la presse écrite jeunesse
Hauts de Seine : Guide départemental des aides aux projets jeunes
Service civique : lancement du site Internet et témoignages
Pas de quartier pour les inégalités


L’engagement des jeunes dans leur rapport au territoire

Mis en ligne le jeudi 10 juillet 2008.

Une conférence de Jean-Claude Richez [1] lors d’un séminaire régional "envie d’agir" en Lorraine en mai 2008.

Dans son intervention, Jean-Claude Richez prend comme point de départ la réflexion commune selon laquelle les jeunes ne s’engageraient plus. Il interroge donc la réalité de ce désengagement des jeunes pour mettre en évidence une deuxième partie, le fait que les jeunes s’engagent mais autrement. Il estime que ce nouveau régime n’est pas propre aux jeunes mais est en train de devenir la norme en matière d’engagement pour l’ensemble de la population. L’engagement des jeunes fait par ailleurs une large place aujourd’hui à l’expérience et à l’expérimentation.

Dans ce cadre, il est évident que la dimension de territoire devient un élément important. La territorialisation des politiques de soutien aux initiatives et à l’engagement des jeunes ne doit pas conduire à l’enfermement de l’initiative sur son territoire. L’un des objectifs à poursuivre en terme de politique territoriale, c’est aussi d’encourager les jeunes à bouger et à "aller voir ailleurs". Malgré tout, l’enracinement sur un territoire est un élément important parce-que cela permet une vraie visibilité. Tout projet enraciné sur un territoire permet de mesurer immédiatement les effets.

Jean-Claude Richez relève, dans ce cadre, trois points importants :

- L’importance de la participation par l’action, d’une citoyenneté active qui a un impact sur les conditions de vie et qui permet d’agir sur son environnement immédiat.

- La nécessité de parler des questions d’initiatives de jeunes, d’engagement des jeunes tout en parlant aussi des conseils de jeunes qu’ils soient locaux ou régionaux qui interpellent au quotidien les pratiques des élus et des administrations des collectivités sur les territoires.

- La valorisation des initiatives de jeunes entraîne aussi un changement quant à l’image des jeunes. Favoriser, reconnaître, inscrire dans la cité des initiatives des jeunes, les développer est le seul moyen de rétablir du lien social et du dialogue.

« Il ne peut y avoir de politique ambitieuse en terme de soutien à l’engagement des jeunes s’il n’y a pas une réflexion approfondie autour de la question de la place qu’on fait aux jeunes dans la cité, dans l’équipement, dans la ville, sur leur place dans l’espace public. »

Résumé par Ressources jeunesse

Télécharger le texte de la conférence de Jean-Claude Richez (9 pages)

PDF - 134.1 ko
Jean-Claude Richez
L’engagement des jeunes dans leur rapport au territoire (mai 2008)

[1] Responsable de l’unité recherche, études, formation à l’Injep


Partagez cet article :