Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Une pédagogie contre le racisme et l’antisémitisme
Déclin de l’institution ou nouveaux cadres moraux ?
La situation des jeunes sans diplôme se dégrade
« Les consultations de la jeunesse, un outil pour l’action publique ? 1966-1994 »

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> colloques, séminaires
Quelle jeunesse en 2020 ?
L’éducation populaire au tournant du 21e siècle
La confiance au programme d’un collège "ambition réussite" au Mans
La mobilité européenne : une étape vers l’autonomie des jeunes en insertion ?

> agenda
L’animation socio-culturelle : un objet scientifique ?
Printemps de la jeunesse à Bègles
Une formation expérimentale pour aider les jeunes à développer un projet associatif
Séminaire de Recherche-action : travail social et développement communautaire

> ile-de-france, centre
Le collège Chevreul à L’Hay les Roses parmi les six collèges choisis pour une expérimentation nationale
L’animation socio-culturelle : un objet scientifique ?
Une enquête de la Fnars Ile-de-France sur les jeunes
Hauts de Seine : L’information jeunesse au coeur de l’éducation et de l’orientation.


Paris

L’autorité a-t-elle un sexe ?

Colloque les 23 et 24 novembre 2007
Mis en ligne le jeudi 25 octobre 2007.

Colloque de la Fédération Nationale des Écoles des Parents et des Éducateurs (FNEPE), Paris les 23 et 24 novembre 2007 Lieu : Mairie du IXème 6 rue Drouot 75009 Paris

De nouvelles relations éducatives se tissent, qui induiraient de nouveaux rapports d’autorité.

Pour certains, les rôles sexués continuent à être opératoires et demeurent des éléments structurants de la famille et de la société : la femme se situant du côté de l’affectif, l’homme du côté de la loi et de l’autorité. Pour d’autres, le partage sexué de l’autorité éducative n’aurait plus de sens dans une société qui prône l’égalité homme-femme. Aujourd’hui, pourtant, les familles monoparentales et homoparentales montrent à quel point cette répartition des rôles est mise à l’épreuve.

À l’école, l’autre lieu où se pose avec acuité la question de l’autorité, les enseignants (souvent enseignantes d’ailleurs) ne parviendraient plus à se faire entendre. Les jeunes, de leur côté, estiment qu’on leur manque de respect. Les parents, qui n’élèveraient plus correctement leurs enfants, seraient en partie responsables et certains confondraient autorité et pouvoir.

On peut se demander si le manque de reconnaissance sociale, d’estime de soi, conjugué au fait que l’on soit homme ou femme, fille ou garçon, n’interviendrait pas dans cette fragilisation de l’exercice de l’autorité. Confrontés à ces interrogations, de nombreux parents, professionnels et adolescents expriment un sentiment de perte de repères et se tournent vers les institutions, les associations, en quête de conseils et d’accompagnement.

Pour échanger sur ces questions fondamentales, la Fédération nationale des écoles des parents et des éducateurs organise ce colloque, avec l’appui de son conseil scientifique et de son réseau.

Dans un film produit par la Fnepe et les Écoles des parents et des Éducateurs, le réalisateur Patrick Gabay a recueilli les témoignages de parents et de jeunes qui ont poussé les portes des Écoles des Parents et des Éducateurs. Les séances seront ponctuées par la diffusion des séquences du film.

Télécharger le programme du colloque

PDF - 651.7 ko

Informations sur le site de l’école des parents :

http://www.ecoledesparents.org/fnepe/ActualiteFnepe.html

A noter parmi les intervenants :

- Jacqueline Costa-Lascoux, juriste et politologue, présidente de la FNEPE
- François de Singly, sociologue, professeur des universités membre du conseil scientifique, Paris V
- Françoise Hurstel, psychanalyste professeur émérite, membre du conseil scientifique de la FNEPE
- Virginie Descoutures, sociologue, doctorante, Université Paris V, Cerlis
- Jacques Barou, ethnologue, directeur de recherche au CNRS, Pacte
- Anne Barrère, professeur en sciences de l’éducation, Université Lille 3
- Valérie Retaillaud, psychologue clinicienne à l’Ecole des parents et des éducateurs du Calvados

etc


Partagez cet article :