Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Formation, animation, école, implications locales : le cas français
Culture de l’école, cultures des jeunes
La centième lettre mensuelle de Prisme
Ecole et Familles populaires : une nécessaire communauté éducative au niveau local

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> accompagnement scolaire
Accompagnement à la scolarité : quelle évaluation ?
Réussite éducative : Comment accompagner les parents dans la réussite de leurs enfants ?
Comment faire intervenir un Centre Social de quartier dans la réussite scolaire ?
Afev : Et si on faisait autre chose que les devoirs ?

> association
Colloque : le mineur et les projets associatifs, du cadre juridique à l’accompagnement
Comment les réseaux sociaux transforment l’action associative ?
Huit préconisations pour le renouvellement associatif et l’implication des jeunes
Paradoxes et champ des possibles


L’accompagnement scolaire réinterroge forcément l’école, et le sens du travail scolaire hors de l’école

Une interview de Dominique Glassman
Mis en ligne le vendredi 2 novembre 2007.

Le "Café pédagogique" propose un dossier sur l’accompagnement scolaire. Parmi les éclairages, celui de Dominique Glassman [1] qui estime que "L’accompagnement scolaire réinterroge forcément l’Ecole, et le sens du travail scolaire hors de l’Ecole".

Extrait :

« Oui. L’accompagnement scolaire réinterroge forcément l’école. Je me souviens d’un chef d’établissement de la banlieue grenobloise, le collège Gérard Philipe de Fontaine, qui était parti du constat que certains élèves ne faisaient pas leurs devoirs. Il avait organisé un cycle de travail avec les parents et les professeurs, au cours duquel chacun avait dit aux autres comment il vivait ce problème.

Cela avait conduit les enseignants à se poser nombre de questions sur « mais au fait, pourquoi on donne des devoirs ? qu’est-ce qu’on en attend ? Qu’est ce que ça suppose que les élèves sachent faire ? Qu’est-ce que ça suppose qu’on fasse en classe pour leur apprendre ? » Ils avaient fait tout une remontée vers l’amont des devoirs. Ca avait été très fécond.

C’est déjà bien que dans l’école, une structure spécifique prenne en charge l’aide aux devoirs Mais ça sera encore plus fécond si les élèves se trouvent confrontés à un travail auquel ils ont été préparés.  »

Lire l’interview de Dominique Glassman sur le site du Café pédagogique :

http://www.cafepedagogique.net/lesdossiers/Pages/2007/87_accomp_index.aspx

A noter aussi :

Accompagnement à la scolarité : le projet des Cemea

A la rentrée 2006, huit projets « visant à soutenir des initiatives de communes ou de groupements de communes, d’associations, de partenaires de l’Éducation nationale, pour la mise en œuvre de services d’accompagnement à la scolarité utilisant les TIC » étaient labellisés par le ministère. Parmi ces derniers, celui des Cemea ...

Consulter l’ensemble du dossier :

http://www.cafepedagogique.net/lesdossiers/Pages/2007/87_accomp_index.aspx

[1] Professeur de Sociologie à l’Université de Savoie


Partagez cet article :