Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Logement un enjeu : faciliter l’accès à l’information
« La mise en danger de soi et d’autrui : inconduites des adolescents, sociabilité et contextes familiaux »
Un guide des actions pour les jeunes
Les Espaces numériques de travail (ENT) en milieu scolaire

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> colloques, séminaires
Reconnaissance de l’autre : Pour une nouvelle pédagogie de la citoyenneté ?
Des lieux pour l’éducation populaire
Les jeunes acteurs de leur santé
Quelle jeunesse en 2020 ?

> école
Philippe Meirieu s’inquiète de l’impact du film "Entre les murs" sur l’opinion publique
Peur d’école
Ecole : François Dubet répond aux questions des Internautes
Les petits médiateurs du Centre Pompidou-Metz

> éducation partagée
La réussite éducative, nouveau regard, nouveaux modes d’intervention ?
5è rencontres nationales de l’éducation
L’accompagnement, une idée neuve en éducation
Brest : Restitution de l’évaluation du projet éducatif local


Compte rendu

L’accompagnement à la scolarité dans le cadre des programmes de réussite éducative

Une réunion publique organisée par l’Observatoire des zones prioritaires
Mis en ligne le lundi 28 août 2006.
On sait l’importance que l’accompagnement à la scolarité peut avoir dans la réussite scolaire des élèves de ZEP quand il est bien mené. La mise en œuvre des programmes de réussite éducative (PRE) en bouleverse l’organisation. Ces changements vont-ils revivifier et développer l’accompagnement à la scolarité ou, au contraire, vont-ils l’étouffer ?

Alain IZZET, administrateur du site www.reussite-educative.net a animé une rencontre de l’OZP avec des coordonnateurs de ZEP ou de réussite éducative ou de l’accompagnement scolaire.

En introduction, Alain Bourgarel [1] refait l’historique de l’accompagnement scolaire :

- avant 1984 existaient les études du soir dans les écoles primaires assurées par les instituteurs et financées par les parents d’élèves. Dans le second degré existaient les « petits cours » assurés par des professeurs et payés par les familles.

- En 1984, on crée les « activités éducatives péri-scolaires » (AEPS), proposées par des associations qui peuvent être subventionnées, en particulier par le Fonds d’action sociale pour les immigrés et leurs familles (FAS).

- Quatre ans plus tard, Dominique Glasman dresse un premier tableau, décevant, de ces activités : on y trouve beaucoup d’occupationnel, de l’école après l’école et généralement en beaucoup moins bien. L’aide aux devoirs semble être le seul objectif.

- En 1992, l’adhésion à une « Charte de l’accompagnement scolaire » devient la condition pour recevoir des subventions. Les objectifs culturels et éducatifs y sont primordiaux. Quelques années plus tard, pour élargir vraiment les objectifs, on passe à « l’accompagnement à la scolarité » et, parmi les nombreux dispositifs qui voient le jour à la fin des années 90, on institue les CLAS, contrats locaux d’accompagnement à la scolarité, subventionnés entre autres par les caisses d’allocations familiales.

Intervention d’Alain Izzet  [2]

Le site spécialisé sur la Réussite Educative est une initiative lancée par des acteurs de Seine-Saint-Denis (Alain Izzet, coordonnateur du REP, une assistante sociale, une psychologue scolaire et une coordonnatrice de REP) pour documenter les acteurs de terrain et surtout provoquer des échanges entre tous ceux qui travaillent dans ces domaines avec des positions et des statuts très variés. Objectif : essayer de bien faire fonctionner ce qui se met en place. Échanger sur les interprétations des textes officiels, sur les pratiques des uns et des autres et enfin sur les perspectives d’évolution, au rythme des publications législatives et réglementaires. Tels sont les principaux points qui font l’originalité du site « reussite-educative.net ».

En ce qui concerne l’accompagnement à la scolarité, nous sommes de toute évidence à un tournant. La seconde Charte de l’accompagnement à la scolarité, signée en 2001, la définissait ainsi : « On désigne par « accompagnement à la scolarité » l’ensemble des actions visant à offrir, aux côtés de l’École, l’appui et les ressources dont les enfants ont besoin pour réussir à l’École, appui qu’ils ne trouvent pas toujours dans leur environnement familial et social. Ces actions, qui ont lieu en dehors des temps de l’École, sont centrées sur l’aide aux devoirs et les apports culturels nécessaires à la réussite scolaire. [...] L’accompagnement à la scolarité reconnaît le rôle central de l’École. [...] Les actions d’accompagnement à la scolarité reconnues par la Charte et soutenues par les pouvoirs publics sont avant tout destinées à ceux qui ne bénéficient pas des conditions optimales de réussite scolaire. »

Force est de constater que l’accompagnement à la scolarité signifie toujours, bien souvent, une simple aide aux devoirs...

Lire l’ensembre du compte rendu sur le site de l’OZP

[1] secrétaire adjoint de l’Observatoire des zones prioritaires

[2] administrateur du site reussite éducative.net


Partagez cet article :