Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Un site pour soutenir l’entrée des jeunes dans la culture de projet
"Y’a pas d’âge" pour parler d’engagement
Les bourses de la fondation Bleustein Blanchet
L’engagement des jeunes dans leur rapport au territoire

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> Europe, international
Villes éducatrices : l’expérience du projet de Barcelone
Une rencontre Européenne et Latino-américaine sur la participation des jeunes
Programme européen jeunesse en action : une formation pour les élus et techniciens des collectivités territoriales
Echange de bonnes pratiques entre acteurs du Progamme européen jeunesse

> europe
L’Europe de tous les possibles dans le réseau Information Jeunesse Ile-de-France
Devenir adulte : quatre modèles européens
Rendre plus facilement accessible l’information sur la mobilité européenne pour les jeunes
Les jeunes dans une société vieillissante


Europe

L’UFCV accompagne les projets des jeunes

L’association propose une bourse destinée aux jeunes européens
Mis en ligne le mercredi 4 janvier 2006.

Pour l’UFCV : « L’Europe n’est pas qu’une question d’institutions : c’est avant tout 450 millions d’Européennes et Européens, de 25 nationalités différentes. Parmi eux, les 75 millions de jeunes européens tiennent une place particulière : ils sont les plus nombreux à ressentir leur « citoyenneté européenne », à traverser les frontières pour voyager ou étudier. Ils feront l’Europe de demain.

Pourtant, l’Europe reste abstraite pour beaucoup d’entre eux, et les clichés véhiculés sur les pays qui la composent ont la vie dure. Comment mieux se connaître, et dépasser nos idées préconçues ? Comment faire de l’Europe un espace vivant, riche de ses différences ? L’UFCV est convaincue qu’il n’est pas nécessaire de parler une langue étrangère pour participer à la construction de l’Europe ; partager une passion suffit pour échanger et créer des liens forts et durables.  »

Sur cette idée, l’UFCV a choisi d’accompagner la réalisation de projets qui rapprochent les jeunes Européens autour de la solidarité et du partage.

Tous les jeunes Européens qui souhaitent partager leur passion et leurs compétences avec d’autres européens sont invités à participer à la Bourse « Avec l’UFCV, construisons l’Europe des passions ! », de décembre 2005 à mai 2006.

Sport, animation, musique, vidéo, littérature, sciences... Tous les thèmes sont possibles ! Le projet devra favoriser la rencontre et l’échange, et déboucher sur la construction d’un temps commun, d’une production commune (spectacle, événement, création...).

La Bourse « Avec l’UFCV, construisons l’Europe des passions ! » récompensera une dizaine de lauréats par : - un appui méthodologique - une aide à la recherche de financements - une aide à la communication

Pour en savoir plus sur la bourse « Avec l’UFCV, construisons l’Europe des passions ! »

Ophélie CASTELIN ophelie.castelin@ufcv.asso.fr 01 44 72 45 13


Partagez cet article :

  • > L’UFCV accompagne les projets des jeunes

    13 juin 2006 18:04, par Angéline et Cédric

    Bonjour,

    Je m’appelle Angéline Pottier, j’ai 24 ans et je suis française. Mon ami s’appelle Cédric Hoebreck, il a 24 ans et il est Belge. Tous les deux nous avons des passions et des sensibilités communes : la découverte des cultures du monde, les voyages, la préservation de l’environnement... Nous avons eu la chance d’effectuer 2 voyages ensemble, dans les conditions les plus simples, les plus enrichissantes (chez l’habitant), et les plus respectueuses possibles selon nos capacités (avec une association environnement, un chantier jeune). Je suis étudiante en Master 2 Coopérations et Solidarités Internationale à l’Université d’Evry et Cédric est étudiant en licence Géographie/environnement à l’université ParisI Sorbonne. Nous avons un projet en commun : établir une base documentaire (avec support écrit/vidéo/photo) « d’expériences de terrain » d’associations locales d’aide au développement, principalement dans des PVD , en vue d’analyser les pratiques et les savoir-faire des populations locales. Au retour : nous voulons établir un centre de ressources via Internet, spécialisé dans la capitalisation de ces savoirs afin de les rendre accessibles à tous les acteurs du développement. Ainsi, ces renseignements permettront d’optimiser les futures actions qui seront entreprises par des jeunes, associations, ONG... Et d’éviter des erreurs dans la mise en place de leurs projets (prise en compte des réalités locales, des croyances, de manières de travailler ou d’entreprendre...). Nos expériences dans ces domaines nous ont montré que les indicateurs et les évaluations en la matière n’étaient pas suffisants. Cependant ils sont nécessaires pour maximiser et réduire les coûts de l’aide au développement, surtout quand une catastrophe humanitaire surgit et qu’il faut réagir vite. Un exemple : certaines croyances indonésiennes affirment qu’il ne faut pas boire l’eau puisée dans la terre, mais seulement l’eau de surface. Imaginez qu’une autre catastrophe arrive et que des puits soient creusés en urgence pour alimenter en eau les populations sinistrées !!! Heureusement cette erreur n’est plus d’actualité Le respect des cultures, croyances et des manières de faire est important. Elles font parties de notre patrimoine culturel mondial ! Chaque peuple du monde a un savoir et des pratiques particulières qu’il faut préserver et qui peut enrichir les façons de faire des autres peuples. Nous sommes en train d’élaborer notre projet, de l’affiner et de chercher nos « pays et associations pilotes » Nous avons besoin de conseils et de soutien : notre motivation et nos arguments ne manquent pas !

    Cordialement,

    Angéline Pottier et Cédric Hoebreck.

    Répondre à ce message