Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Un jeu des métiers porteurs en Nord Pas de Calais
Peut-on évaluer une expérimentation en temps réel ?
Apprentissage : Le niveau de la formation préparée continue de s’élever
Le suivi évaluation de l’apprentissage en Pays de la Loire

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> études ou recherches
La lutte contre le décrochage scolaire dans les lycées professionnels
Quel utilisateur d’internet êtes-vous ?
Colloque : Ces pédagogies qui réussissent
Contrat d’apprentissage, les raisons de la rupture

> grand Sud-Est
Associatifs le Blog
1er Festijeunes Ardéchois
7e Neujpro : L’enjeu d’une culture partagée en matière de jeunesse et d’éducation
"Neuj Pro 2006" : la place des jeunes dans la société et dans les politiques publiques

> zones prioritaires
Décès de Richard Descoings : dossier sur les conventions éducation prioritaire de Science Po Paris
Culture des institutions, cultures des familles : alliance ou malentendu ?
La carte scolaire et le territoire urbain par François Dubet
Bretagne et Pays de la Loire : une recherche-action sur les politiques de jeunesse


Circulations juvéniles et usages adolescents de l’espace

Jeunesse périphérique en centre-ville : l’exemple de Lyon

Penser la ville comme ressource et la mobilité comme apprentissage
Mis en ligne le dimanche 27 mars 2011.

Un article de Jean-Marc Berthet (sociologue) qui présente sous un éclairage nouveau un travail de recherche consacré aux pratiques du centre-ville des « jeunes de banlieue » de l’agglomération lyonnaise, en l’occurrence la rue de la République, principale artère piétonne de la presqu’île lyonnaise et le centre commercial de la Part-Dieu.

Que font donc les adolescents des quartiers dits difficiles de l’agglomération lyonnaise lorsqu’ils ne sont pris en charge ni par l’école ni par les structures de loisir ou sportives ? Lorsqu’ils sont à la fois dehors (dans la rue, dans l’espace public) et dedans (dans le centre commercial, dans le flux de la foule) ?

Pour y répondre, une méthode originale a été employée : des observations et des suivis de parcours déambulatoires les mercredis après-midi et les samedis après-midi sur plus d’une année.

Il en ressort la vision d’une pratique de l’espace faite d’épreuves pour lesquelles la déambulation fait figure de ressource (faculté à ce mouvoir à sa guise pour les uns, capacité à contrôler les conduites pour les autres) et d’enjeu (rapprochements, drague, mise à distance) tant pour les filles que pour les garçons. Vus sous cet angle, les deux espaces étudiés présentent des formes relativement opposées de régulation.

Lire l’article sur le site "Société et jeunesses en difficultés"

Source : http://sejed via Bernard Bier


Partagez cet article :