Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Éducation et citoyenneté : des enjeux politiques et éducatifs
#OuiJeVote : de nouvelles modalités de scrutin
Jeunesse et enjeux de citoyenneté
Promotion et accompagnement de la vie associative : 14 recommandations

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> colloques, séminaires
Quelle place pour l’éducatif dans l’espace scolaire ?
Personnaliser les parcours et réussir ensemble
Colloque : le mineur et les projets associatifs, du cadre juridique à l’accompagnement
Quelques "vérités" sur l’aide personnalisée

> école
Décès de Richard Descoings : dossier sur les conventions éducation prioritaire de Science Po Paris
Conseils d’enfants et école : une expérience menée à Torcy
Stratégie partenariale pour lutter contre la violence à l’école
Regards sur la rentrée

> éducation populaire
Imagies 2006 : La place de l’image dans l’accompagnement éducatif
L’histoire de l’animation scientifique et technique en direction de la jeunesse
Informé, désinformé, comment savoir ?
Hommages à Françoise Tétard


Lors d’un séminaire de travail organisé par l’afev en mars 2005.

Jeunes et engagement : ouvrir les frontières

Deux interventions de François Dubet et Jean-Claude Richez
Mis en ligne le lundi 10 octobre 2005.

Lors d’un séminaire de travail organisé par l’afev [1] Trajectoires-Groupe Reflex [2] et l’Injep [3], François Dubet [4] est intervenu sur le thème : "les vaincus du système scolaire" et Jean-Claude Richez [5] sur le thème : "Une actualité renouvelée de l’Education populaire".

Pour François Dubet :

le "message est de dire aux acteurs de la société civile, comme l’Afev, de faire pression sur l’école, de l’extérieur, car elle ne changera pas de l’intérieur, alors que les performances scolaires des enfants stagnent, que la massification a créé de nombreux problèmes. Le seul moyen de faire changer l’école est de créer une contestation de l’extérieur.

Il faudrait que l’Afev puisse dire : nous ne sommes pas des sous-traitants des problèmes scolaires, et fasse entrer dans l’espace politique et public ce monde réduit à des stigmates d’exclusion, d’analphabétisme. Cette transformation est difficile parce que l’échec scolaire invalide le discours de celui qui a échoué : ceux qui s’expriment sont ceux qui ont réussi. Les vaincus doivent contester le mode de fabrication des vainqueurs.

Ce n’est pas une utopie : l’école élémentaire sait gérer la place des élèves qui ne travaillent pas bien, alors qu’à l’arrivée au collège, ils n’ont plus leur place, et se sentent coupables."

Pour Jean-Claude Richez :

"Dans « éducation populaire » les deux termes de la proposition sont essentiels : le populaire tout autant que l’éducation. La référence au populaire n’est pas anodine. Il a, nous l’avons déjà noté, une signification fondamentale dans le système démocratique. Le peuple est au fondement même de la légitimité du pouvoir.

Si l’on prête attention aux rhétoriques d’aujourd’hui, le peuple semble s’être évanoui. On ne le désigne plus que par métonymie ou acronyme : quartiers en difficultés, zones sensibles, quartiers périphériques, quartiers en politique de la ville ou tout simplement quartier, voire cités, quand ce n’est pas ZUP, ZEP. Autant d’expressions pour éviter de désigner ce qui est leur réalité fondamentale : des quartiers populaires. Déni d’autant plus important qu’une partie non négligeable de la population de ces quartiers est souvent issue de l’immigration et par là on exclue leur appartenance fondamentale à la nation.

Le premier volet de l’expression « éducation populaire » est tout aussi important, ne serait-ce que parce qu’il découple celle-ci de l’école avec laquelle on la confond en général en France et par là, désigne d’autres espaces et d’autres modes d’apprentissage. Enjeu encore une fois d’autant plus important que, dans nos sociétés d’aujourd’hui, le temps de l’éducation ne saurait être réduit au moment de l’école."

Télécharger les interventions de François Dubet et jean-Claude Richez

PDF - 406 ko
jeunes et engagement...
interventions de François Dubet et Jean-Claude Richez

[1] L’afev, association loi 1901, agréée Jeunesse et Education Populaire, complémentaire de l’Enseignement Public, a pour objet de mobiliser des étudiants afin qu’ils accompagnent, tout au long de l’année scolaire, des enfants et des jeunes en difficulté dans les quartiers défavorisés. Ces actions de solidarité et de volontariat se déroulent en partenariat étroit avec les établissements scolaires et les collectivités locales. Elles concernent actuellement plus de 9 000 jeunes et mobilisent 5 000 étudiants bénévoles dans près de 150 villes. afev - 26 bis rue de Château Landon - 75010 Paris - tél : 01 40 36 01 01 - fax : 01 40 36 75 89
- www.afev.org - pole.national@afev.org,

[2] TRAJECTOIRES-Reflex, créé en 1985, est un cabinet d’étude réunissant des spécialistes de formations diverses : anthropologie, urbanisme, sociologie, sciences politiques, économie... Trajectoires intervient pour des commanditaires publics (collectivités locales et territoriales, services de l’Etat,Office HLM, CAF, etc.) dans les domaines suivants : politique de l’habitat, développement des territoires, évaluation des politiques publiques, politiques éducatives et politiques sociales. TRAJECTOIRES- Groupe Reflex - 91 avenue Berthelot - 69007 Lyon
- tél : 04 78 69 02 88 - fax : 04 78 58 25 33
- www.trajectoires-reflex.org

[3] L’Injep, établissement public du ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative s’adresse à tous ceux qui sont concernés par les questions de jeunesse : responsables et élus locaux, cadres associatifs, fonctionnaires de l’État, professionnels de l’animation, de l’éducation, chercheurs, étudiants. L’INJEP est un centre de ressources sur la jeunesse, l’éducation populaire et la vie associative. Il intervient en régions, organise des colloques, des séminaires et des universités d’été. Il développe les rencontres, confronte les expériences, met en œuvre les échanges nationaux, européens, et aide au développement de la coopération internationale. Injep - 11 rue Paul Leplat - 78160 Marly-le-Roi - tél : 01 39 17 27 27 - fax : 01 39 17 27 90 - www.injep.fr

[4] sociologue, professeur à l’université Victor Segalen Bordeaux 2

[5] Responsable de l’unité Recherche, études, formation à l’Injep


Partagez cet article :