Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 



Delphine Nguyen  : présidente de la commission parcours individuel au CNJ

Inventer des moyens pour favoriser l’égalité des chances

Interview
Mis en ligne le vendredi 31 mars 2006.

Delphine Nguyen [1] : Comment est née cette commission Parcours individuel ?

Pour beaucoup d’entre nous, l’aventure a commencé en juin 2004, à Anglet, lors du renouvellement du Conseil National de la Jeunesse (CNJ). Deux ans plus tard, nous voici en fin de mandat, après avoir travaillé, en commission, sur quatre thématiques différentes. Pour la commission Parcours Individuel, nous avons choisi d’utiliser ces deux années pour tenter d’apporter des réponses concrètes à ces quatre questions :

1.Comment assurer l’émergence de nouveaux talents dans la création, la mode et la culture ? 2.Comment mieux prévenir les conduites à risque (addictions et sexualité) chez les jeunes ? 3.Comment améliorer l’orientation scolaire et valoriser les filières professionnalisantes et en alternance ? 4.Comment amener les jeunes vers plus d’autonomie par la conduite de projets ?

Qui compose cette commission ?

Nous représentons des Conseils Départementaux de la Jeunesse (CDJ), des partis politiques, des syndicats ou des associations sportives ou d’éducation populaire. Nous avons entre 16 et 26 ans et, ce qui nous rassemble, c’est cette envie de faire quelque chose pour les autres.

Quelles sont vos méthodes de travail ?

Un week-end par mois, nous nous retrouvons, dans une ville différente. Nous arrivons les uns après les autres, venant des quatre coins de la France, étudiants, lycéens, bénévoles ou salariés, avec des parcours très divers, et nous partageons nos vies et nos expériences, pendant un week-end, pour faire naître des idées nouvelles.

Quelle est l’actualité de la commission ?

Jusqu’à la fin du mois de mai, nous travaillons sur l’aide aux projets de jeunes. Nous avons six mois pour explorer chaque thématique et remettre notre rapport au Ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative, M. Jean-François Lamour. Il faut donc aller vite, être efficaces, pertinents, inventifs et concrets.

Nous nous partageons la tâche, mais c’est la présidente de commission qui est garante de l’organisation et de l’avancée du travail. Pour cela, nous rencontrons des experts, des associations, des jeunes et des élus. Ainsi avons-nous pris contact avec la directrice du CRIJ de Nancy, un CEPJ [2], des personnes en charge d’Envie d’Agir et d’Envie d’Ecrire au Ministère, une association qui monte des projets en Europe, des accompagnateurs de projets, une association qui aide les jeunes à réaliser des projets scientifiques, etc...

Et petit à petit, réunion après réunion, notre rapport prend forme et s’affine : aujourd’hui, une vingtaine de pistes de travail et de propositions a déjà émergé. Travailler de concert et amplifier l’égalité des jeunes face à l’information sur les dispositifs d’aide aux projets sont les axes de notre réflexion. A nous d’inventer des moyens pour que l’égalité des chances s’inscrive dans toutes ces opérations !

Qu’est-ce qui a motivé votre choix d’assurer la présidence de cette commission ?

Etre présidente de commission, pour moi, c’est pousser un peu plus loin mon engagement, notamment au service des idées des membres de la commission ; essayer de porter, le mieux possible, nos propositions ; donner six mois pour le travail commun.

Notre tâche est loin d’être achevée. Rendez-vous donc au mois de juin pour consulter l’ensemble de nos propositions sur http://www.conseilsdelajeunesse.org/ !

[1] Delphine est par ailleurs représentante de l’Association Française d’Astronomie au CNJ

[2] Conseiller d’éducation populaire et de jeunesse


Partagez cet article :