Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Les conduites à risques des jeunes : vouloir vivre et quête de soi, responsabilisons les adultes !
1949-2009 : les 60 ans de l’Ecole des parents
En France, la tyrannie du diplôme est forte et intériorisée
"Je sais l’énergie et la volonté des jeunes"

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> études ou recherches
Les jeunes en Limousin
Ce que les adoslescents disent au "Fil santé jeunes"
Les enfants et leurs réussites. Les enjeux de la complémentarité éducative
Baccalauréat : les disparités sociales de réussite ont plutôt tendance à s’aggraver

> emploi
Une jeunesse difficile : portrait économique et social de la jeunesse française
Les politiques de l’orientation scolaire et professionnelle
Journées nationales Jobs d’été 2006
Besoins des entreprises / envies des jeunes…rencontre possible ?

> insertion
Paris : Semaine de l’insertion professionnelle des jeunes au CIDJ
Jeunes sortis de de l’enseignement professionnel trois ans plus tôt
Les jeunes ruraux ont le sentiment que leurs « galères » n’intéressent personne
560 contrats aidés pour la Région Poitou-Charentes


Rapport

Insertion des jeunes sortis sans diplômes : un besoin fondamental d’accompagnement

Mis en ligne le lundi 30 juin 2008.

Le CERC (Conseil de l’emploi, des revenus et de la cohésion sociale) publie un rapport sur l’insertion des jeunes sans diplômes.

(...)

« Quitter la formation initiale sans parvenir à un niveau de connaissances et de compétences suffisant, c’est s’engager dans le monde du travail, dans l’âge adulte avec de lourds handicaps. En 2004, 117 000 jeunes sont sortis de formation initiale sans diplôme du second cycle de l’enseignement secondaire. Ces sorties sans diplôme représentent environ 17 % de chaque génération. En France, tout particulièrement, la reprise d’études est rare. Sortir sans diplôme de l’enseignement initial conduit donc à une probabilité très élevée de ne pas en acquérir un au long de sa vie active. »

(...)

Le Conseil tente de redéfinir les objectifs à poursuivre dans les politiques d’aide à l’insertion des jeunes sortis sans diplôme et avance quelques propositions. Toutes s’inspirent du besoin fondamental d’accompagnement de ces jeunes qui ont souvent perdu confiance en eux et en l’avenir. Les expériences étrangères réussies montrent d’ailleurs le rôle central d’un suivi régulier de ces jeunes.

(...)

« Si, comme le Conseil a essayé de le montrer dans ce rapport, l’insertion économique et sociale des jeunes sortis sans diplôme de l’enseignement initial est, au même titre qu’une réforme en profondeur du système éducatif, un « grand chantier » à mettre en oeuvre d’urgence, se pose la question de son animation.

Des moyens non négligeables sont déjà consommés, avec une efficacité affaiblie par la dispersion des responsabilités et des acteurs. Des instruments existent qui doivent être reformatés pour mieux tenir compte des objectifs à atteindre. Enfin, et peut-être surtout, la mobilisation des acteurs et la coordination de l’action publique nécessitent la désignation d’un responsable placé auprès du Premier ministre. »

http://www.cerc.gouv.fr/rapports/rapport9/rapport9cerc.pdf


Partagez cet article :