Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

« Les problèmes, ils restent pas où ils sont, ils viennent avec toi »
« Concilier laïcité et diversité culturelle, quels enjeux d’éducation et de société ? »
La vie juvénile de rue et de cité lors des émeutes de novembre 2005
Les émeutes urbaines de novembre 2005

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> études ou recherches
Pisa 2006 : résultats et analyses
« La téci » : Lieu de confinement pour une jeunesse en attente de socialisation
84% des lycéens engagés dans une activité péri ou extra-scolaire
Comportements festifs des jeunes au Printemps de Bourges 2008

> emploi
Un étudiant sur cinq cumule emploi et études
Chantiers citoyens à Tremblay-en-France
L’accès au premier emploi des jeunes repose souvent sur les réseaux
Les recommandations du rapport Sabeg pour la diversité et l’égalité des chances

> insertion
L’insertion des jeunes sans diplômes
Les jeunes ruraux ont le sentiment que leurs « galères » n’intéressent personne
Les 30 ans de la mission locale de Gennevilliers
Des disparités dans la mise en oeuvre du Fonds d’aide aux jeunes


Rapport

Insertion des jeunes sortis sans diplômes : un besoin fondamental d’accompagnement

Mis en ligne le lundi 30 juin 2008.

Le CERC (Conseil de l’emploi, des revenus et de la cohésion sociale) publie un rapport sur l’insertion des jeunes sans diplômes.

(...)

« Quitter la formation initiale sans parvenir à un niveau de connaissances et de compétences suffisant, c’est s’engager dans le monde du travail, dans l’âge adulte avec de lourds handicaps. En 2004, 117 000 jeunes sont sortis de formation initiale sans diplôme du second cycle de l’enseignement secondaire. Ces sorties sans diplôme représentent environ 17 % de chaque génération. En France, tout particulièrement, la reprise d’études est rare. Sortir sans diplôme de l’enseignement initial conduit donc à une probabilité très élevée de ne pas en acquérir un au long de sa vie active. »

(...)

Le Conseil tente de redéfinir les objectifs à poursuivre dans les politiques d’aide à l’insertion des jeunes sortis sans diplôme et avance quelques propositions. Toutes s’inspirent du besoin fondamental d’accompagnement de ces jeunes qui ont souvent perdu confiance en eux et en l’avenir. Les expériences étrangères réussies montrent d’ailleurs le rôle central d’un suivi régulier de ces jeunes.

(...)

« Si, comme le Conseil a essayé de le montrer dans ce rapport, l’insertion économique et sociale des jeunes sortis sans diplôme de l’enseignement initial est, au même titre qu’une réforme en profondeur du système éducatif, un « grand chantier » à mettre en oeuvre d’urgence, se pose la question de son animation.

Des moyens non négligeables sont déjà consommés, avec une efficacité affaiblie par la dispersion des responsabilités et des acteurs. Des instruments existent qui doivent être reformatés pour mieux tenir compte des objectifs à atteindre. Enfin, et peut-être surtout, la mobilisation des acteurs et la coordination de l’action publique nécessitent la désignation d’un responsable placé auprès du Premier ministre. »

http://www.cerc.gouv.fr/rapports/rapport9/rapport9cerc.pdf


Partagez cet article :