Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Sortir du face-à-face école-familles
Une rencontre européenne sur les professionnels de jeunesse et d’éducation non formelle
Ecole et Familles populaires : une nécessaire communauté éducative au niveau local
Evaluer à l’heure des compétences

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> colloques, séminaires
L’Egalité des chance au delà des mots
« La participation des jeunes dans leur territoire : un atout pour une politique jeunesse ? »
La question du rôle des jeunes dans un contexte de changement social
Personnaliser les parcours et réussir ensemble

> école
La Refondation de l’Ecole : une Loi, et après ?
L’école doit trouver un nouveau modèle
Retour sur PISA 2009 : enseignements et précautions dans l’interprétation des résultats
L’accueil de loisirs : un espace éducatif entre l’école et la famille

> éducation partagée
Brest : Restitution de l’évaluation du projet éducatif local
Première formation nationale "réussite éducative" à Rennes
Education : l’affaire de tous, un enjeu démocratique
Accompagnement éducatif : inventer de nouvelles pratiques au sein de l’école

> éducation populaire
Hommage à Françoise Tétard
L’histoire de l’animation scientifique et technique en direction de la jeunesse
Pour un service public d’éducation « élitaire pour tous »
"La France a besoin de l’éducation populaire"

> grand Sud-Est
Rencontre : Quelle place pour les jeunes dans un territoire ?
Le cinéma est-il politique ?
Sécurité routière : films d’animation réalisés par des jeunes en Haute-Savoie
Quelle jeunesse en 2020 ?

> médias
Accompagner les pratiques médiatiques et numériques des jeunes
Concours radio "Paroles partagées"
Les jeunes acteurs des médias
21e Semaine de la presse et des médias dans l’école


Un colloque à Montpellier

Imagies 2006 : La place de l’image dans l’accompagnement éducatif

Mis en ligne le dimanche 5 novembre 2006.

Le flux d’informations nouvelles dans lequel les images occupent une place de plus en plus importante, mélange de vrai, de monté, de construit, d’artifice, de virtuel, de réel impose à l’évidence le développement d’un regard critique, condition même pour reconquérir une partie de pouvoir sur les images.

Les Imagies, initiative originale du CRDP de l’Académie de Montpellier, organisées pour la 4e fois témoignent de la prise de conscience de l’importance cruciale de cette question pour l’éducation nationale.

Certes des textes existent mais leur répétition même attestent de la difficulté de mettre en place une politique de l’éducation à l’image à l’école.

Les rencontres de Montpellier prennent la question à bras le corps en mobilisant non seulement des universitaires, des cadres de l’Education nationale mais aussi et surtout des enseignants qui forment très largement la majorité du public et dont on notera qu’ils sont, pour le plus grand nombre, jeunes professeurs.

Cette année les Imagies avaient fait le choix d’associer à leurs journées d’études l’éducation populaire dans le cadre d’une table ronde consacrée à la place de l’image dans l’accompagnement éducatif. Les CEMEA, avec Christian Gautellier, la Ligue de l’enseignement, avec Marion Blanchot et l’Injep, avec JC Richez étaient présents à cette occasion.

Prendre en compte l’image dans toutes ses dimensions

Symptomatiquement la confrontation avec les représentants de l’éducation nationale tourna court. D’un côté, du point de vue de l’Education populaire, on parlait de l’image comme objet qui devait être pris en compte en tant que tel dans l’accompagnement éducatif là où l’Education nationale insistait surtout sur l’image comme outil éducatif, même si par ailleurs l’inspecteur général Robert Jammet insistait sur l’importance en général des pratiques culturelles dans l’accompagnement scolaire.

Même s’il serait stupide d’opposer l’image comme outil pédagogique à l’image comme objet d’éducation on ne saurait cependant trop prendre garde du danger qu’il y a d’évacuer l’image en tant que telle, dans toutes ses dimensions, au profit d’une approche purement instrumentale.

Philippe Meirieu dans sa communication autour de « image : de la sidération à l’éducation » prolongeait d’une certaine manière cet échange en insistant sur l’importance pour l’éducation de ne pas se limiter à l’apprentissage de la lecture de l’image, ce qui serait déjà un progrès, mais aussi et surtout de la prendre en compte dans sa dimension symbolique, permettant à la fois de se représenter et de mettre à distance « d’un objet qui me parle, d’un objet qui construit dans le monde autre chose que du chaos ».

Un enregistrement vidéo de ces rencontres est consultable sur

- canal u montpellier.

Les actes de ces 4e Imagies seront bientôt disponibles en ligne sur

- http://www.crdp-montpellier.fr/imagies2006/lesimagies2006/

Les grandes lignes de la conférence de Philippe Meirieu peuvent être retrouvées sur :

- http://savoirscdi.cndp.fr/rencontrelyon/meirieu/meirieu.htm

Jean-Claude RICHEZ


Partagez cet article :