Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Un appel à projet du conseil régional destiné au réseau information jeunesse
La Semaine du CIDJ : du 5 au 8 octobre 2009
Le logement des jeunes : une priorité du bureau information jeunesse
Val-de-Marne : Opération jobs d’été 94

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> études ou recherches
Enquête sur la jeunesse à Malakoff
Une enquête sur les stratégies d’accès à l’information des jeunes de 16 à 30 ans
Une étude sur les élus en charge des conseils d’enfants et de jeunes
S’orienter quand on habite à la campagne

> information des jeunes
L’information des jeunes dans les politiques publiques d’éducation et de jeunesse
Info jeunesse : discriminations, Europe, santé-social
L’information des jeunes en Charente Maritime : résultats d’une observation
Gaillard : Les priorités d’un point info jeunesse de Haute Savoie


Histoire de l’information jeunesse racontée par Françoise Tétard

1961 : une année clé
Mis en ligne le lundi 4 octobre 2010.

Françoise Tétard (historienne et ingénieure d’études au CNRS) intervenait le 1er juillet 2010 lors de la rencontre régionale du réseau information jeunesse Ile-de-France à Paris [1]. Historienne des mouvements de jeunesse et d’éducation populaire, sa disparition le 29 septembre dernier laisse un vide aux plans de ses qualités humaines, de ses engagements et son expertise.

Françoise Tétard est régulièrement intervenue auprès des professionnels du réseau information jeunesse. Elle a notamment accompagné un travail d’histoire du réseau info jeunesse d’Ile-de-France initié par l’association départementale information jeunesse du Val de Marne (Cadrij). Lors de son intervention du 1er juillet, elle s’est appuyée sur une étude précise réalisée à partir des archives du ministère Jeunesse et Sports.

« Votre travail s’apparente absolument aux pratiques d’éducation populaire. Vous faites de l’éducation populaire toute la journée. Je ne sais pas si vous en avez conscience. Vous êtes dans des pratiques de terrain conscientisées. Vous captez le jeune isolé. Vous le placez dans une dimension participative et citoyenne. Vous faites partie, sans complexe, de la grande famille "JEP [2]".  »

Françoise Tétard concluait ainsi son intervention titrée "historique du réseau information jeunesse" par les organisateurs de la rencontre régionale des professionnels du réseau information jeunesse d’Ile-de-France, le 1er juillet 2010. Titre qu’elle a d’emblée revisité en estimant qu’elle n’aimait pas le terme historique qui faisait un peu "château". Je souhaite partager une histoire. « L’histoire Ce n’est pas donner une série de dates (...) c’est aussi avoir une problématique. »

Le mot réseau a aussi interrogé l’historienne. « Au début de l’information jeunesse qui date selon elle de 1961, le terme de réseau était encore très peu utilisé. Aujourd’hui il faudrait parler de plusieurs réseaux. »

Après avoir puisé dans le Robert plusieurs définitions du mot réseau ("tissu à mailles très larges", "réseau routier", "répartition des différents points d’une même organisation" ou "société secrète"). F.Tétard a souhaité parlé de « ce monde fabuleux qu’est l’IJ. Cela est en effet un peu magique » a-t-elle souligné.

Pour F.Tétard, l’histoire peut concourir à combler un déficit de visibilité de l’information jeunesse :

« Ce réseau a une vie intérieure forte mais à l’extérieur il y a un déficit de visibilité. Peut être que l’histoire peut contribuer à l’améliorer. Je ne pense pas qu’il n’y ait qu’un réseau, il y a plusieurs réseaux. Je pense qu’il y a aussi un manque de mémoire. Cette mémoire doit être partagée et compter dans votre sentiment d’appartenance. »

Dans la dernière partie de son exposé, Françoise Tétard a par ailleurs affirmé que « L’information jeunesse et ses réseaux font partie des politiques de jeunesse. L’IJ est dedans et n’est pas à côté. S’adresser aux jeunes seuls, ce n’est pas un problème, ce n’est pas une faute originelle. Il faut des politiques adaptées et souples. »

Compte rendu de l’intervention de Françoise Tétard (historienne) lors d’une rencontre régionale du réseau information jeunesse Ile-de-France le 1er juillet 2010, par Gérard Marquié (Injep)

Consulter, télécharger le compte rendu (5 pages) :

PDF - 33.4 ko
Histoire de l’information jeunesse racontée par Françoise Tétard
Compte rendu de l’intervention de Françoise Tétard (historienne) lors de la rencontre régionale du réseau information jeunesse Ile-de-France le 1er juillet 2010, par Gérard Marquié (Injep)

A lire aussi :

- sur le site Injep : Disparition de Françoise Tétard, historienne des mouvements de jeunesse et d’éducation populaire

- Le réseau information jeunesse sur le site du CIDJ

[1] Rencontre organisée par le CIDJ/la DRDJS et le réseau IJ Ile-de-France

[2] Jeunesse, éducation populaire


Partagez cet article :