Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 



Françoise Tétard pour mémoire (1953-2010)

par Jean-Claude Richez, coordonnateur de la mission observation / évaluation de l’Injep
Mis en ligne le mardi 5 octobre 2010.

Nous avons appris avec une immense tristesse le décès de Françoise Tétard, ingénieure d’études au CNRS (Centre d’histoire sociale du XXe siècle) qui, de longue date, travaillait avec l’Injep)

Françoise Tétard (1953-2010), était ingénieure d’étude au CNRS, Centre d’histoire sociale du XX° siècle (Unité mixte de recherche de l’Université Paris 1 et du CNRS - UMR 8058), présidente du GRMA [1], vice-présidente du CNAHES [2], vice-présidente du PAJEP [3], vice-présidente du Comité d’histoire des Ministères en charge de la jeunesse et des sports.

Eléments biographiques

Née en 1953 d’une mère institutrice et d’un père comptable à Boulogne- -sur mer Françoise Tétard fait des études d’histoire. En 1982 elle obtient un DEA en histoire à Paris VII intitulé « Recherche exploratoire pour une histoire de la jeunesse 1930-1965 » et dirigé par Michelle Perrot avec un mémoire.

Ses tous premiers articles seront consacrés à Vichy et la Libération et publiés dans les Cahiers de l’Animation édité par l’INEP sous la direction de Geneviéve Poujol. Ils portent sur la "Jeunesse unique" sous Vichy (1985) issus de son "premier colloque", en décembre 1983, et sur "les politiques de la Jeunesse" à la Libération (1986) .

Très tôt elle est engagée dans l’animation socio-culturelle, l’éducation populaire. Françoise Tétard a été instructrice aux Cemea et militante au Parti Communiste. Elle exerce comme animatrice culturelle, assure des tâches de directrice de colonies de vacances et de centres de loisirs,. Elle entre au CRIV (Centre de Recherche Interdisciplinaire de Vaucresson ), en 1975. Elle y devient ingénieure d’études CNRS en 1979. Elle y travaille jusqu’à la fermeture de la structure en 1995. Elle rejoint alors le Centre d’histoire sociale du XX° siècle alors Centre d’histoire des mouvements sociaux, équipe de recherche fondée en 1966 par Jean Maitron.

(...)

Injep, Paris le 4 octobre 2010

- Télécharger le texte de Jean-Claude Richez, coordonnateur de la mission observation / évaluation de l’Injep :

PDF - 114.4 ko
Françoise Tétard pour mémoire (1953-2010)
Par Jean-Claude Richez, coordonnateur de la mission observation / évaluation de l’Injep

- Télécharger : "Esquisse d’une « bio-bibliographie » de Françoise Tétard" par Jean-Claude Richez, coordonnateur de la mission observation / évaluation de l’Injep

PDF - 109.9 ko
Esquisse d’une « bio-bibliographie » de Françoise Tétard
Jean-Claude Richez, coordonnateur de la mission observation / évaluation de l’Injep

A lire aussi :

- Disparition de Françoise Tétard, historienne des mouvements de jeunesse et d’éducation populaire (site Injep)

- Histoire de l’information jeunesse racontée par Françoise Tétard 1961 : une année clé (Ressources jeunesse)

- 

[1] Groupe de recherche sur les militants associatifs

[2] Conservatoire national des archives et de l’histoire de l’éducation spécialisée

[3] Pôle des archives des mouvements de jeunesse et d’éducation populaire


Partagez cet article :