Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Les petits médiateurs du Centre Pompidou-Metz
Actualités sur l’université
Bacheliers de "père en fils" : la filière S largement en tête
Égalité des chances : la démocratisation impossible ?

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> études ou recherches
La baisse des sorties sans qualification : un enjeu pour l’employabilité des jeunes
Mieux articuler les politiques destinées aux 11-15 ans et aux 16-25 ans
De l’accompagnement à la scolarité à l‘éducation partagée : approche historique et sociologique
Les politiques de l’orientation scolaire et professionnelle

> emploi
Missions locales : vers un renforcement de la structuration régionale
Val-de-Marne : Opération jobs d’été 94
Une jeunesse difficile : portrait économique et social de la jeunesse française
Val-de-Marne : Les jobs d’été en partenariat le mercredi 8 avril 2009 à Créteil


Fortes inégalités d’emploi entre régions pour les niveaux d’études les plus faibles

Une étude de la Depp (Education nationale)
Mis en ligne le lundi 3 mars 2014.

A peine 15 % de la population qui n’a pas été scolarisée a un emploi à la Réunion, pour près de 50 % en Île-de-France, soit 35 points d’écart. Une étude de la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (Depp).

« Dans toutes les régions françaises, plus les personnes âgées de 25 à 64 ans ont étudié et détiennent des diplômes, plus elles ont un emploi. Alors que les opportunités d’emploi des diplômés sont relativement homogènes sur le territoire, celles des moins formés varient beaucoup d’une région à l’autre.

Les régions d’outre-mer et du Nord comptent de fortes proportions de peu diplômés, rarement en emploi, et, de ce fait, de faibles taux d’emploi. À l’opposé, l’Île-de-France, Midi-Pyrénées et Rhône-Alpes bénéficient des proportions de diplômés de l’enseignement supérieur les plus importantes et des taux d’emploi et du produit intérieur brut (PIB) par habitant les plus élevés.

La Bretagne et les Pays de la Loire ont les plus faibles proportions de jeunes de 15 à 29 ans ne poursuivant pas d’études et n’ayant pas d’emploi  »

- Note d’information de la Depp


Partagez cet article :