Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Paris et régions : Journée du Refus de l’Échec Scolaire le 21 septembre 2011
Vous avez dit pédagogie ?
Parcours et rencontres au salon de l’éducation 2009
Enseignement supérieur : les enfants de cadres surreprésentés

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> études ou recherches
Crise de l’École ou crise de la société ?
Colloque : Ces pédagogies qui réussissent
Les actions éducatives et sociales territorialisées : pour quoi ? par qui ? comment ?
Profils du décrochage étudiant à l’université

> emploi
Prospective emploi-formation en 2015
Insertion des jeunes sortis sans diplômes : un besoin fondamental d’accompagnement
Les animateurs socioculturels et de loisirs : un groupe professionnel précaire
L’insertion professionnelle des diplômés de niveau IV des secteurs du sport et de l’animation


Fortes inégalités d’emploi entre régions pour les niveaux d’études les plus faibles

Une étude de la Depp (Education nationale)
Mis en ligne le lundi 3 mars 2014.

A peine 15 % de la population qui n’a pas été scolarisée a un emploi à la Réunion, pour près de 50 % en Île-de-France, soit 35 points d’écart. Une étude de la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (Depp).

« Dans toutes les régions françaises, plus les personnes âgées de 25 à 64 ans ont étudié et détiennent des diplômes, plus elles ont un emploi. Alors que les opportunités d’emploi des diplômés sont relativement homogènes sur le territoire, celles des moins formés varient beaucoup d’une région à l’autre.

Les régions d’outre-mer et du Nord comptent de fortes proportions de peu diplômés, rarement en emploi, et, de ce fait, de faibles taux d’emploi. À l’opposé, l’Île-de-France, Midi-Pyrénées et Rhône-Alpes bénéficient des proportions de diplômés de l’enseignement supérieur les plus importantes et des taux d’emploi et du produit intérieur brut (PIB) par habitant les plus élevés.

La Bretagne et les Pays de la Loire ont les plus faibles proportions de jeunes de 15 à 29 ans ne poursuivant pas d’études et n’ayant pas d’emploi  »

- Note d’information de la Depp


Partagez cet article :