Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

« Les copains » de Pierre Amiot (1964) : la chanson yéyé des CEMEA ?
La pratique associative des jeunes mineurs
Hé Ho : un film des Guides de France (1953)
Panorama de la vie associative en Eure-et-Loir

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> départemental
Etat et collectivités territoriales se mobilisent contre l’absentéisme des élèves
Un contrat de réussite éducative expérimenté par le conseil général avec les collèges
La DRDJS et la CAF valorisent l’implication des enfants et des jeunes dans les projets
Bas-Rhin : un nouveau regard sur l’action départementale en faveur de la jeunesse

> rencontres
Mutations de la jeunesse, de l’action publique et du monde associatif
"Merci de déranger" : un festival-forum initiative jeunesse
Les jeunes, le sport et les pratiques : quels enjeux ?
Semaine de la jeunesse dans la communauté de commune du Val de l’Indre (Indre et Loire)

> culture
Des collégiens refont le musée du Quai Branly à leur façon
Quelle culture pour demain ?
Reconnaissance de l’autre : Pour une nouvelle pédagogie de la citoyenneté ?
Jeunes, racisme et construction identitaire

> ile-de-france, centre
Quelle place pour l’éducatif dans l’espace scolaire ?
Ile-de-France : Bilan de la plate forme régionale de coopération pour l’accès au droit des Jeunes
Echange de bonnes pratiques entre acteurs du Progamme européen jeunesse
La politique du partenariat à petits pas

> newsletter
Quelle implication des actrices et des acteurs jeunesse dans la lutte contre les discriminations ?
Jeunes en Alsace, pluralité des parcours
Quel utilisateur d’internet êtes-vous ?
Témoignages d’une politique jeunesse dans une communauté de communes


Familles migrantes, écoles, autres acteurs éducatifs

compte rendu d’une journée départementale
Mis en ligne le lundi 24 juin 2013.

Le mercredi 20 février 2013 s’est tenue à Choisy-le-Roi (Val de Marne) une rencontre sur le thème : "Familles migrantes, écoles, autres acteurs éducatifs : Comment faire évoluer les représentations mutuelles ?" Organisée par la fédération des centres sociaux du Val de Marne, cette journée était destinée à répondre à la question :

« Comment faire pour que les enfants et les jeunes « venus d’ailleurs » puissent dans les meilleures conditions trouver leur place dans la société d’accueil et s’inscrire dans un parcours éducatif visant à leur réussite ? »

Compte rendu de cette journée :

http://adli94.files.wordpress.com/2013/06/synthc3a8se-c3a9cole-familles-20-02-13.pdf

Extrait de la synthèse de la journée par Bernard Bier (sociologue) :

« On pourrait, me semble-t-il, caractériser nos échanges en ateliers par cinq termes :

- L’enfant/le jeune : c’est lui qui est au centre des préoccupations, qu’il va falloir aider à grandir, dont on va faciliter le parcours et les apprentissages...

- Le territoire : il ne s’agit pas simplement de l’école, qui n’est certes pas ignorée, puisque c’est le lieu autour duquel se mènent les expériences rapportées, parce que c’est le lieu incontournable des apprentissages de la langue et de l’entrée dans une culture commune, mais l’ensemble du territoire avec ses acteurs professionnels et bénévoles, ses lieux-ressources...

- La bienveillance : condition d’une intégration réussie au monde scolaire comme à la société d’accueil, elle appelle la prise en compte de l’enfant dans sa globalité et la reconnaissance de ses savoirs et compétences comme de ceux de sa famille...

- Les processus : contrairement aux procédures (les dispositifs), apanage des institutions, modus operandi des politiques publiques, qui ont leurs propres logiques et temporalités, les processus renvoient à la complexité des dynamiques éducatives, s’inscrivent dans des temporalités hétérogènes, mobilisent aussi de l’informel (on a beaucoup parlé de « réseau », de « capillarité »)...

- Le pragmatisme : loin de tout a priori « idéologique » ou de la référence à des « recettes » reproductibles à l’identique, les participants ont insisté sur la nécessité de la souplesse, de la capacité à entendre les demandes, de saisir les opportunités... »


Partagez cet article :