Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

"La laïcité à l’usage des éducateurs"
Plan jeunes : réactions d’associations de jeunesse et d’éducation populaire
L’éducation populaire au tournant du 21e siècle
Comment s’y retrouver dans l’"éduc pop" ?

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> départemental
Hauts-de-Seine : des assises départementales de la jeunesse de janvier à septembre 2009
La DRDJS et la CAF valorisent l’implication des enfants et des jeunes dans les projets
Les stages BAFA et BAFD en ligne
Une consultation des collégiens et d’acteurs de l’éducation par le conseil général

> rencontres
Mutations de la jeunesse, de l’action publique et du monde associatif
« Pratiques écologiques et éducation populaire. L’éducation qui vient »
Réseaux ambition réussite : Quelle reconnaissance institutionnelle pour les professeurs référents ?
Rencontre : Quelle place pour les jeunes dans un territoire ?

> culture
Une politique culturelle pour la jeunesse ?
Finistère : Que faire pour les jeunes ? Quelle politique jeunesse ?
Quelle(s) pédagogie(s) de l’interculturel ?
Mettre les pratiques artistiques et culturelles au service de l’autonomie des jeunes

> ile-de-france, centre
1ères rencontres régionales pour l’accès au droit et à la citoyenneté des jeunes
Les jeunes se révoltent. A quoi ça sert ?
Portraits de métiers à Marly le Roi (Yvelines)
Le réseau information jeunesse soutenu par conseil régional

> newsletter
Décès brutal de Bernard Roudet
Égalité des chances : la démocratisation impossible ?
Les jeunes français plus nombreux que la moyenne des jeunes européens à utiliser leur smartphone pour aller sur Internet
Stage de découverte professionnelle en 3e


Familles migrantes, écoles, autres acteurs éducatifs

compte rendu d’une journée départementale
Mis en ligne le lundi 24 juin 2013.

Le mercredi 20 février 2013 s’est tenue à Choisy-le-Roi (Val de Marne) une rencontre sur le thème : "Familles migrantes, écoles, autres acteurs éducatifs : Comment faire évoluer les représentations mutuelles ?" Organisée par la fédération des centres sociaux du Val de Marne, cette journée était destinée à répondre à la question :

« Comment faire pour que les enfants et les jeunes « venus d’ailleurs » puissent dans les meilleures conditions trouver leur place dans la société d’accueil et s’inscrire dans un parcours éducatif visant à leur réussite ? »

Compte rendu de cette journée :

http://adli94.files.wordpress.com/2013/06/synthc3a8se-c3a9cole-familles-20-02-13.pdf

Extrait de la synthèse de la journée par Bernard Bier (sociologue) :

« On pourrait, me semble-t-il, caractériser nos échanges en ateliers par cinq termes :

- L’enfant/le jeune : c’est lui qui est au centre des préoccupations, qu’il va falloir aider à grandir, dont on va faciliter le parcours et les apprentissages...

- Le territoire : il ne s’agit pas simplement de l’école, qui n’est certes pas ignorée, puisque c’est le lieu autour duquel se mènent les expériences rapportées, parce que c’est le lieu incontournable des apprentissages de la langue et de l’entrée dans une culture commune, mais l’ensemble du territoire avec ses acteurs professionnels et bénévoles, ses lieux-ressources...

- La bienveillance : condition d’une intégration réussie au monde scolaire comme à la société d’accueil, elle appelle la prise en compte de l’enfant dans sa globalité et la reconnaissance de ses savoirs et compétences comme de ceux de sa famille...

- Les processus : contrairement aux procédures (les dispositifs), apanage des institutions, modus operandi des politiques publiques, qui ont leurs propres logiques et temporalités, les processus renvoient à la complexité des dynamiques éducatives, s’inscrivent dans des temporalités hétérogènes, mobilisent aussi de l’informel (on a beaucoup parlé de « réseau », de « capillarité »)...

- Le pragmatisme : loin de tout a priori « idéologique » ou de la référence à des « recettes » reproductibles à l’identique, les participants ont insisté sur la nécessité de la souplesse, de la capacité à entendre les demandes, de saisir les opportunités... »


Partagez cet article :