Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Les quatre modes locaux de régulation sociale
Présidentielle : les quatre familles de la jeunesse
Le Livre Vert sur la Jeunesse, un an après : les politiques publiques en questions
Filles et garçons dans les quartiers : comprendre les mécanismes relationnels pour favoriser l’égalité

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> études ou recherches
Evaluation : s’inscrire dans un système d’information stable et régulier
Les effets des pratiques pédagogiques sur les apprentissages
L’OCDE plaide pour des systèmes éducatifs plus égaux et plus inclusifs
Quimper : Les jeunes des quartiers populaires face aux politiques jeunesse

> grand Sud-Est
2è semaine de l’information des jeunes en Rhône-Alpes
Imagies 2006 : La place de l’image dans l’accompagnement éducatif
Mutations de la jeunesse, de l’action publique et du monde associatif
L’information des jeunes : pratiques de jeunes et pratiques professionnelles


Etre jeune dans la Nièvre

Résultats d’une enquête menée auprès de 1000 jeunes nivernais de 16 à 25 ans
Mis en ligne le dimanche 1er février 2009.

La DDJS [1] de la Nièvre vient de publier les résultats d’une enquête réalisée par questionnaire auprès de 1000 jeunes de 16 à 25 ans dans le département. Le questionnaire a abordé quatre thèmes :
- l’accès à l’information,
- l’accès aux pratiques culturelles, sportives et de loisirs,
- le soutien qu’ils trouvent en matière de projet professionnel et de recherche d’emploi,
- les thèmes de l’écoute et de la participation à la vie collective.

La présentation du rapport et de sa synthèse (23 pages) comporte un double intérêt. Elle a tout d’abord l’intérêt de poser une analyse critique sur la démarche mise en oeuvre :

« L’objectif initial du questionnaire (recueillir le sentiment des jeunes sur tous ces thèmes et essayer d’en dégager des pistes concrètes à partir d’un questionnaire de deux pages !) était probablement trop ambitieux, le contenu trop large… Force est de constater que le questionnaire n’a pas pu aborder suffisamment en profondeur certaines questions (en particulier la question des partenaires sollicités en matière de recherche d’emploi…). Par ailleurs la population interrogée ne reflète pas la réalité sociologique de la jeunesse de la Nièvre. »

En terme d’analyse des résultats, l’auteur [2] considère donc que :

« Cette étude n’a donc pas la prétention de retranscrire ce que pensent les jeunes de la Nièvre ni de décrire l’ensemble des phénomènes auxquels ils se trouvent confrontés mais le panel de 1002 réponses ici analysées permet de mettre en évidence quelques problèmes récurrents dont la résolution n’appartient pas aux seuls jeunes. Ces réponses ne peuvent se construire que par une implication des divers acteurs dans une politique jeunesse qui place les jeunes et la réalité des territoires au centre de la réflexion.

Essayant d’éviter le double écueil inhérent à toute enquête (celui qui consiste à faire dire à l’enquête ce qu’elle ne dit pas et celui qui consiste à dire que l’enquête ne dit rien), que nous apprend cette étude ? »

Sur le fond, le rapport précise que :

« Les résultats de cette enquête ne nous apprennent pas beaucoup de choses nouvelles, cependant, ils confirment qu’un certain nombre de « problèmes de jeunesse » n’ont pas trouvé les solutions qu’attendent les jeunes. Donc, pour résumer, si les résultats semblent poser plus de questions qu’ils n’apportent de réponses, on peut cependant noter que les réponses des jeunes montrent :

- qu’il y a un réel besoin en matière d’information sur un certain nombre de thèmes (logement..),
- que les jeunes de milieu rural attendent une meilleure accessibilité aux pratiques culturelles,
- que tous les jeunes du département souhaitent un renouvellement des pratiques proposées par une offre d’activités plus adaptées aux plus de 18 ans….

Si, dans le cadre d’un processus participatif, les jeunes peuvent être sollicités pour contribuer à une meilleure identification de leurs besoins et attentes et proposer des solutions dans des domaines qui les intéressent directement (recherche de jobs d’été, amélioration de l’image des jeunes…), force est, aussi, de constater qu’un certain nombre de questions ne peuvent trouver de réponses que dans le cadre de politiques publiques de jeunesse concertées ».

Télécharger la synthèse du rapport :

PDF - 161.9 ko
"Etre jeune dans la Nièvre"
Synthèse des résultats de l’enquête et de l’analyse croisée des partenaires.

Ressources jeunesse (à partir d’un texte d’Alain Blandin, conseiller jeunesse à la DDJS de la Nièvre)

http://www.bourgogne.jeunesse-sports.gouv.fr./

[1] direction départementale de la jeunesse et des sports

[2] Alain Blandin Conseiller Jeunesse à la Direction Départementale Jeunesse et Sports de la Nièvre


Partagez cet article :