Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Malakoff : rencontres de la jeunesse
Conditions et enjeux d’une politique locale de jeunesse aujourd’hui
Quelques "vérités" sur l’aide personnalisée
La question de la jeunesse dans les territoires ruraux

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> études ou recherches
Programme réussite éducative : le coordonnateur, un nouveau métier ?
Les professionnels de la jeunesse : unité ou éclatement
Les jeunes acteurs de leur santé
Les utilisations du concept d’engagement

> interventions
L’orientation dans le contexte d’aujourd’hui
Décrochage scolaire : Le repérage des décrocheurs
L’espace public, au défi de l’altérité
L’accompagnement, enjeu de l’animation

> grand Ouest
T’as PIJ’é, T’as pas PIJé ? : le voyage, version complète
Brest : présentation des postes de coordinateurs jeunesse
Sept partenaires pour un protocole départemental jeunesse
Printemps de l’info jeunesse à Bain de Bretagne

> zones prioritaires
Le jour viendra
Seine-Saint-Denis : Des jeunes accompagnés dans la création d’entreprise
Les jeunes et l’amour dans les cités
Séminaire “Jeunesse urbaine” 2007


Ethnographie de la jeunesse des quartiers prioritaires

En quoi les jeunes des quartiers interpellent spécifiquement l’action publique ?
Mis en ligne le jeudi 26 novembre 2009.

Marwan Mohammed est sociologue au CESDIP [1] . Il a proposé une intervention sur les modalités de catégorisation des jeunes dans le cadre d’une ethnographie de la jeunesse des quartiers prioritaires lors d’un atelier recherche action organisé à Lorient par Résovilles avec l’Injep.

« Toute politique en direction de la jeunesse s’appuie d’abord sur une définition de la jeunesse et d’une catégorie prioritaire de cette dite jeunesse.

Comme l’a exprimé Bourdieu dans un article célèbre : "La jeunesse n’est qu’un mot", elle n’existe pas en tant que telle mais au travers des définitions qu’on lui attribue. Bourdieu postulait qu’il n’existe pas de jeunesse au singulier mais des jeunesses au pluriel. Pour Marwan Mohammed, ce pluriel est aussi valable au sein des quartiers populaires, territoires où vivent les catégories modestes de la population. A cet égard, le sociologue précise qu’il ne s’agit pas uniquement des zones urbaines sensibles, mais aussi de territoires ruraux, de villes fragilisées ou de petits quartiers qui ne font pas suffisamment parler d’eux mais dont les gens vivent de peu…

Ainsi, le propos de Marwan Mohammed est centré sur cette jeunesse des catégories modestes en pointant les différences qui caractérisent les jeunes issus des quartiers prioritaires. »

Texte "Ethnographie de la jeunesse des quartiers prioritaires, en quoi les jeunes des quartiers interpellent spécifiquement l’action publique ? Première approche du public jeunes des quartiers" + Echanges avec la salle (pages 16 à 34 du document)

PDF - 258.3 ko
Compte-rendu
ATELIER RECHERCHE-ACTION JEUNESSE ET TERRITOIRE

A noter aussi dans le même document :

L’EXPERIENCE LORIENTAISE : TEMOIGNAGES D’EXPERIENCES

- Introduction de Samuel LEPROUST, Directeur Général des services Enseignement, Jeunesse et Sports de la Ville de Lorient : présentation des enjeux pour la Ville de Lorient
- Thierry BERTHIN, directeur des studios MAPL (Musiques Actuelles du Pays de Lorient)
- Guenaël GUILLOU, mission insertion – Ville de Lorient : L’insertion des jeunes à l’emploi
- Joël COURTET, Président du Club Omnisports Lorientais : L’accès à la culture et la citoyenneté par les activités sportives
- Quelles politiques jeunesse pour les jeunes des quartiers ?

ET...
- Frédérique COQUELET, DDJS du Maine et Loire : Présentation des conclusions de la recherche-action menée avec RésO Villes en 2008
- Clôture des travaux, Yves LENORMAND, Conseiller Général - Premier adjoint au Maire de la Ville de Lorient

[1] Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales


Partagez cet article :