Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Un nouveau site Internet pour Animafac
Associations : la place des jeunes
Le dynamisme des communes passe par les associations
Avoir moins de 18 ans et créer une association

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> cahiers de l’action injep
Quelques préalables sur la participation des jeunes
Calvados : une démarche qualité en centre de loisirs et locaux de jeunes
La parentalité : un axe fort des politiques publiques
Les jeunes et la loi : les enjeux d’une pédagogie de l’éducation à la citoyenneté

> accompagnement
La MGI, une structure de seconde chance
Enfants à la colo : Courcelles, une pédagogie de la liberté
« DÉFI jeunes » souhaite s’ouvrir à tous les publics
Comment valoriser les atouts et initiatives des jeunes par l’accompagnement individuel ?

> association
Un guide pratique de l’association sur Internet
« Les copains » de Pierre Amiot (1964) : la chanson yéyé des CEMEA ?
Promotion et accompagnement de la vie associative : 14 recommandations
Au lycée, au collège et dans la cité


Publication

Enfants et jeunes nouvellement arrivés : guide de l’accompagnement éducatif

n°12 des cahiers de l’action édités par l’Injep
Mis en ligne le samedi 2 juin 2007.

Comment accueillir les enfants et jeunes nouvellement arrivés ? Comment faciliter leur découverte d’un nouvel environnement social, culturel, scolaire et les aider à se faire une place dans la cité ?

L’accompagnement éducatif de ces enfants n’est pas qu’une affaire de spécialistes. Tous, enseignants, étudiants, parents, travailleurs sociaux, simples voisins... ont leur rôle à y jouer ; tous ont à apprendre de telles rencontres, et d’un regard neuf et questionnant sur notre environnement et nos pratiques.

Responsabilité partagée, l’accompagnement de ces enfants est aussi un acte de solidarité et ce rapport à l’altérité une chance pour notre société.

Ce numéro 12 des cahiers de l’action, riche des points de vue de chercheurs et professionnels et de l’expérience capitalisée par les étudiants bénévoles de l’AFEV et d’autres associations en matière d’accompagnement éducatif, s’adresse à toute personne susceptible d’intervenir auprès de ce public et en demande de réflexion et d’outil.

extraits :

Devoir d’hospitalité

par Bernard Bier (Injep)

D’aucuns s’étonneront peut-être de voir publier dans une collection « généraliste » un ouvrage concernant l’action en direction d’une population spécifique, les enfants et jeunes nouvellement arrivés ? La réponse est pour nous évidente : c’est précisément parce que cette collection vise la totalité des « publics » qu’elle concerne aussi « ce » public. Et c’est parce que l’accueil de « ce » public est l’affaire de tous, qu’il allait de soi que nous devions publier cet ouvrage.

L’originalité d’une démarche où des étudiants dans des logiques de solidarité s’engagent en direction d’autres jeunes pour faire un « bout de chemin » ensemble, pour favoriser les apprentissages culturels, sociaux... a déjà montré sa pertinence. A ce titre, l’Afev était particulièrement à même de mener ce travail de « réflexion pour l’action » autour de l’accompagnement éducatif de ces enfants et jeunes « venus d’ailleurs », qui ne parlent pas notre langue, qui ne connaissent pas les codes et normes de notre société ou de l’école... Dans ce contexte, apprendre (non dans le sens d’enseigner mais de participer aux apprentissages, à l’éducation), plus encore que dans les situations ordinaires de tutorat, prend tout son sens : j’apprends à l’autre, je m’apprends en apprenant, et l’autre m’apprend, je m’enrichis de lui autant qu’il s’enrichit de moi.

Il importait de donner aux intervenants de l’accompagnement éducatif, au premier chef les bénévoles de l’Afev, mais plus largement à tous enseignants, éducateurs, animateurs, professionnels du travail social, parents, mais aussi responsables associatifs et institutionnels, des clés de compréhension aisément accessibles sur le phénomène de migration et ses évolutions, et de présenter quelques expériences d’« éducation partagée ». Ce qui apparaît au lecteur, c’est à quel point une situation inattendue et à chaque fois différente, impose de sortir de la routine, d’inventer, d’expérimenter. Et que ce recueil d’aventures éducatives aille aussi chercher au-delà de nos frontières, au Royaume-Uni, en Belgique, des réponses assez étrangères à nos modèles « culturels » s’avère une richesse, une manière d’élargir notre champ de vision, de nous décentrer. De faire en quelque sorte une expérience d’interculturalité.

La pertinence et la réactivité de dispositifs, la qualité des partenariats et des mobilisations individuelles et collectives, l’accent mis sur la coopération, la réciprocité et la reconnaissance des savoirs et des compétences de l’autre, l’affirmation « en actes » de l’égale dignité de chacun s’imposent comme des incontournables de l’accueil. Avec pour objectif de favoriser le passage d’un enfant ou jeune encore pris dans son passé et sa société d’origine, vers un futur à construire, riche de bien des inquiétudes mais aussi d’espoirs - projet qui, pour l’instant, entre en confrontation avec la réalité de ce qu’il vit au présent.

Le « cadre d’expérience » que nous saurons créer pourra influer sur sa capacité à trouver une place, sa place, toute sa place, et se sentir, à terme, partie prenante de la Cité et de son devenir. C’est un enjeu pour tous. Les situations présentées dans ce volume montrent que c’est possible.

Les enjeux d’une démarche

par Clotilde Giner et Eunice Mangado (AFEV)

Un projet associatif pour l’accompagnement éducatif

L’Association de la Fondation Etudiante pour la Ville (afev) est une association d’éducation populaire complémentaire de l’éducation publique qui mobilise des étudiants bénévoles pour intervenir dans les quartiers prioritaires. Avec 7500 bénévoles, 10000 enfants suivis et 180 villes partenaires, l’afev est aujourd’hui le plus important réseau national d’intervention d’étudiants dans des actions d’accompagnement éducatif auprès de jeunes en difficulté dans leur scolarité.

L’afev est née en 1991 :

- d’une conviction : les jeunes veulent s’investir dans la vie citoyenne pour peu qu’on leur donne un espace approprié,
- d’une révolte : la relégation de certains quartiers et les inégalités sociales subies par leurs habitants et plus particulièrement les enfants et jeunes en difficulté scolaire
- d’une volonté : faire se rencontrer deux jeunesses qui ne se côtoient pas.

L’objectif initial de l’association était plus de mobiliser massivement les étudiants auprès d’un public en fragilité sociale que de produire de la réflexion sur les pratiques éducatives. Toutefois, les actions se sont de fait développées, ont évolué, passant du champ scolaire au champ éducatif, et leurs modalités se sont affinées selon les publics suivis.

L’accompagnement éducatif de publics spécifiques

Des actions ont commencé à se développer à partir de 2001 auprès d’enfants nouvellement arrivés. C’était une nouveauté pour les bénévoles de l’afev. Ces enfants avaient en effet des attentes et un rapport à l’institution scolaire différents de ceux des enfants traditionnellement suivis dans les dispositifs d’accompagnement à la scolarité qui appellent davantage des logiques de remédiation scolaire.

Depuis 2001, de nombreuses actions d’accompagnement éducatif d’enfants nouvellement arrivés ont été mises en place par les différents pôles afev, de Rennes à Lyon, Toulouse à Roubaix, en passant par Paris, Nantes... et autant d’autres lieux où le besoin d’actions particulières envers ces enfants s’est fait connaître. Dans le même temps, partout en France, nombreuses sont les associations qui se sont mobilisées en faveur de ce public, mettant en place des actions éducatives à la fois variées et innovantes. Certains de ces projets se sont institutionnalisés, d’autres ont changé de forme. Tous, en tout cas, ont évolué en fonction de l’expérience, des leviers et des freins propres à chaque action. Ces actions sont malheureusement trop peu publicisées, rendant difficile l’échange de pratiques.

Ce guide se veut ainsi comme un moyen de faire partager à plus grande échelle les connaissances acquises et compétences développées en matière d’accompagnement éducatif d’enfants nouvellement arrivés. L’idée est véritablement de fournir des outils opérationnels, jusqu’à présent peu partagés au-delà du niveau local, aux personnes appelées à directement accompagner ces enfants mais aussi aux porteurs de projets appelés à monter les dispositifs et à rechercher des partenaires ressources ou opérationnels de l’action, et ce, partout en France. Loin de se limiter aux bénévoles et salariés de l’afev, ce guide s’adresse ainsi à toute personne susceptible d’intervenir autour de ce public et en demande de réflexion et d’outil. : enseignants, travailleurs sociaux, bénévoles et professionnels....

Il s’agissait pas pour l’afev, de se positionner en spécialiste des enfants nouvellement arrivés mais de rechercher auprès des acteurs pertinents, qu’ils soient chercheurs ou praticiens, des points d’éclairage qui nous semblent importants, de proposer une réflexion sur le positionnement des différents acteurs des projets et poser les pistes d’un possible cadre d’action.

Guide : mode d’emploi

La première partie du guide vise à apporter ces connaissances, cruciales lors de la conception et mise en oeuvre de projets d’accompagnement éducatif. Les contributions des chercheurs et professionnels, spécialisés dans le domaine apportent ainsi des éclaircissements sur le contexte migratoire, le processus de construction identitaire et l’intégration scolaire des enfants nouvellement arrivés. Cette partie s’achève par la présentation des dispositifs et acteurs de l’intégration des enfants nouvellement arrivés au-delà de la question éducative.

Dans une deuxième partie, nous avons fait le choix de présenter des exemples concrets de projets innovants menés auprès des enfants nouvellement arrivés, à l’initiative de l’afev ou non, en France ou hors des frontières hexagonales. Les fiches ont été rédigées sur la base d’entretiens réalisés auprès des porteurs de projet à partir d’un questionnaire élaboré au préalable. Chaque fiche présente les circonstances de la mise en place du projet, la forme et le contenu de l’action, ainsi que les difficultés rencontrées et les leviers. Toutes ces fiches proposent des mises en perspectives mais aussi offrent des espaces de témoignage aux acteurs impliqués qui apportent un point de vue vivant et personnel.

Riche des réflexions et analyses menées dans les parties théorique et pratique, la dernière partie vise à ouvrir des pistes d’action et de réflexions sur l’accompagnement éducatif d’enfants nouvellement arrivés.

Nous avons sollicité les personnes ressources en faisant le choix de leur laisser toute liberté dans leur propos. C’est donc une parole libre, franche et argumentée qui émerge des diverses contributions (partie théorique comme pratique). Les points de vue sont parfois différenciés, se répondent, et montrent en tout cas que la question de l’intégration des enfants nouvellement arrivés est non seulement d’actualité mais se révèle aussi complexe que passionnante.

contact vente : grandchavin@injep.fr, prix du guide : 12 euros

En savoir plus :

- Consulter le sommaire du n°12 des Cahiers de l’action sur le site Injep :

http://www.injep.fr/Numero-12-Enfants-et-jeunes.html

- Présentation de l’ouvrage le 13 juin à Paris :

http://www.injep.fr/L-Afev-et-l-Injep-presentent-un.html

A lire aussi, à consulter ...

- http://www.afev.org/


Partagez cet article :