Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Hommage à Joël Balavoine
Huit préconisations pour le renouvellement associatif et l’implication des jeunes
Les colos : le point de vue des jeunes et des animateurs
Charente-Maritime : un outil pour valoriser la fonction éducative et sociale de l’action associative

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> agenda
Participer, ça change quoi ?
20 ans de la Convention internationale des droits de l’enfant
Forum de l’apprentissage : un partenariat entre la Région Ile-de-France et le CIDJ
Actualités de la recherche sociologique sur les questions de jeunesse

> éducation populaire
Jeunes et engagement : ouvrir les frontières
La démarche d’éducation populaire : rendre accessible des savoirs critiques
Nouvelle Aquitaine : assises régionales de l’éducpop numérique
Accompagner à la scolarité : regards croisés sur les enfants


Education populaire et esprit de résistance

Une conférence de Jean-Claude Richez le 25 mai à Paris
Mis en ligne le jeudi 21 avril 2016.

Jean Claude Richez, « Education populaire et esprit de résistance. L’éducation populaire au Panthéon : de Gaulle-Anthonioz, Tillon, Zay » à Paris 12e, CAP AGORA 25 mai 18h30 /20h30 ...

Il y un an, le 27 mai 2015, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Germaine Tillon et Jean Zay entraient au Panthéon. A travers ces trois figures c’était la Résistance mais aussi l’Education populaire qui entraient au Panthéon. Tous les trois avaient été engagés dans des mouvements d’éducation populaire à des titres divers : Geneviève de Gaulle-Anthonioz au sein d’ATD quart monde, Germaine Tillon dans le mouvement des Centres sociaux en Algérie, Jean Zay au sein de la Ligue de l’enseignement.

Certes des approches différentes de l’éducation populaire : centrée sur l’émancipation des plus pauvres pour Geneviève de Gaulle-Anthonioz, « éduquer, soigner, former à un métier » les exclus pour Germaine Tillon, favoriser l’accès du plus grand nombre à l’enseignement et à la culture pour Jean Zay à travers aussi son action comme ministre de l’Education nationale et des Beaux Arts.

Au delà une même préoccupation la prise en compte de tous comme « capable », comme citoyen et homme ou femme de culture, détenteur de savoirs et de compétences. La reconnaissance de ces trois figures à travers leur entrée au Panthéon vient aussi nous rappeler la proximité entre éducation populaire et esprit de résistance. C’est cette question que nous voudrions aborder à l’occasion de ce premier anniversaire qui fait par ailleurs largement écho à l’actualité de l’éducation populaire : débats et engagements autour du « Pouvoir d’agir, « nuits débout », soutien aux réfugiés.

- Conférence. Cap Agora. Carrefour des Associations parisiennes / Ville de Paris, 181 Avenue Daumesnil, 75012, PARIS (métro Dugommier/ ligne 6 ou Daumesnil/ lignes 6 et 8) /25 mai/ 18h30-20h30.

- Jean Claude RICHEZ, historien / sociologue, militant de l’éducation populaire, ancien responsable des études, de la recherche et de l’évaluation à l’INJEP.

En savoir plus :

- « Education populaire entre héritage et renouvellement », Jeunesses : études et synthèses, Paris, Injep, n°14, 2013 ;
- Cinq contributions autour de l’éducation populaire, Paris, Injep, 2012 ; Geneviève Poujol, Un engagement à l’épreuve de la théorie, (en col avec F. Lebon, P. Moulinier et F. Tetard), Paris, L’Harmattan, 2008 ; Education populaire, une actualité en question (dir.) Agora, l’Harmattan, n°44, 2007.


Partagez cet article :