Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Ma rentrée au collège
Saint-Étienne-du-Rouvray : Assises de l’éducation
Neujpro 2007 : vers quelle éducation partagée ?
" Il n’y a pas que la réussite scolaire ! "

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> études ou recherches
Paris : Rencontre avec Cécile Van de Velde autour de l’Observatoire de la Jeunesse Solidaire
Jeunes : les stigmatisations de l’apparence
Quitter le foyer familial : les jeunes adultes confrontés à la crise économique
L’insertion professionnelle des diplômés de niveau IV des secteurs du sport et de l’animation

> école
L’école ne doit pas s’ériger en forteresse.
3e Forum des Enseignants Innovants : compte rendu en vidéo
Déclin de l’institution ou nouveaux cadres moraux ?
Les effets des pratiques pédagogiques sur les apprentissages

> famille
Paris et régions : Journée du Refus de l’Échec Scolaire le 21 septembre 2011
Les effets de l’éducation familiale sur la réussite scolaire
4e journée du refus de l’échec scolaire : compte rendu
Les jeunes ont des attentes en matière de relations entre générations

> zones prioritaires
Le sport dans la cité : approche critique d’un traitement préventif de la violence
Rapprocher les familles populaires de l’école - Analyse sociologique d’un lieu commun
Quelle politique jeunesse pour les quartiers populaires
Ghetto urbain


Texte

Ecole et Familles populaires : une nécessaire communauté éducative au niveau local

Mis en ligne le mercredi 6 février 2008.

Extraits d’une d’une synthèse réalisée par le centre de Ressources Prospectives du Grand Lyon.

« Une partie encore significative des acteurs de l’enseignement évoque souvent, lorsqu’il s’agit des familles populaires, leur désintérêt pour l’école. Le fait de ne pas voir les parents s’enquérir auprès d’eux de la scolarité de leur enfant, de penser que les parents n’exercent pas d’autorité sur leur enfant, etc. est interprété comme une indifférence à la réussite scolaire. Or, la plupart des études sociologiques montrent qu’au contraire, les attentes des parents à l’égard de l’école sont fortes.

(...)

Si les parents des familles populaires s’intéressent à l’école et souhaitent que leurs enfants réussissent, cela ne signifie pas pour autant qu’ils mettent en oeuvre des actions en concordance avec les souhaits des enseignants. Souvent, les parents agissent et tentent de soutenir leurs enfants dans leur scolarité avec les moyens qui sont les leurs, mais ne le font pas toujours d’une manière adaptée aux exigences scolaires. Il y a donc mésentente, incompréhension entre ce qu’il faut faire et comment il faut le faire, et l’efficacité de l’aide parentale est ainsi parfois limitée.

(...)

Afin de rapprocher l’école et les familles populaires, il est important de favoriser les échanges de savoirs entre la sphère domestique et la sphère scolaire.

(...)

Puisque la cohérence éducative entre les parents, l’école, les autres acteurs du champ éducatif favorise le bien-être de l’enfant à l’école et participe à améliorer sa trajectoire scolaire, il est important de travailler au niveau local à la construction d’une communauté éducative.

(...)

Le niveau local est le niveau le plus pertinent pour prendre en compte les parents dans leurs relations avec l’école et pour renforcer les liens école-familles- acteurs éducatifs.  »

Télécharger la synthèse (17 pages) :

PDF - 109 ko
Les relations entre l’école et les familles populaires : état des lieux, analyses et pistes d’action

Partagez cet article :