Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

L’enseignement professionnel victime de l’académisme à la française
États généraux de la sécurité à l’école : réflexions, contributions
Violences à l’école : ce qu’on sait et ce qui marche
Décrochage scolaire : Le repérage des décrocheurs

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> études ou recherches
Histoire de l’information jeunesse racontée par Françoise Tétard
La lutte contre le décrochage scolaire dans les lycées professionnels
Bretagne et Pays de la Loire : une recherche-action sur les politiques de jeunesse
Deux ou trois choses autour des jeunesses d’Europe

> colloques, séminaires
Les jeunes acteurs de leur santé
Les ressources éditoriales éducatives doivent être déscolarisées !
L’autre, cet étranger : préjugés et émotions
Le numérique va-t-il bouleverser les pratiques pédagogiques ?

> école
L’école doit trouver un nouveau modèle
Notes au primaire : Qu’en est-il chez nos voisins ?
Ecole : "Quels partenariats locaux contre la violence ?"
Favoriser le bien-être des élèves, condition de la réussite éducative


Ecole : Former des adultes avant de former des diplômés

selon Cécile Van de Velde, sociologue
Mis en ligne le lundi 11 avril 2011.

Dans une interview publiée en réaction au sondage de l’Afev [1] (Observatoire de la jeunesse solidaire 2011 [2]. Cécile Van de Velde [3] estime notamment que l’école "devrait s’ouvrir davantage, intégrer l’idée qu’elle forme des adultes avant de former des diplômés"

La sociologue comparée de la jeunesse poursuit :

« Il faut élargir le spectre de l’Ecole, et élargir, en même temps, le spectre du CV, pour les employeurs. Le diplôme ne doit pas constituer l’unique sésame avant 25 ans, sous peine de constituer un impitoyable couperet.

Aujourd’hui, il n’y a pas droit à l’erreur, à la réorientation, et nul n’existe professionnellement sans diplôme – ces derniers ne mettant aucunement en valeur l’extra-scolaire.

Sur le plan économique, la persistance d’une tutelle parentale sur la durée pose problème. »

JPEG - 34.6 ko
Cécile Van de Velde

Lire l’interview de Cécile Van de Velde (page 8 et 9 du document "Observatoire de la jeunesse solidaire 2011"

Extraits du sondage ( "Observatoire de la jeunesse solidaire 2011") [4] :

- 95 % des sondés pensent qu’il est important de faire de la jeunesse l’une des priorités lors de la prochaine présidentielle.

- 73 % des Français disent avoir une image positive de la jeunesse prise dans son ensemble (le chiffre tombe à 39 % lorsque la même question leur est posée au sujet de la jeunesse issue des quartiers populaires.)

Source, Afev : http://www.afev.fr/

A lire aussi :

- En France, la tyrannie du diplôme est forte et intériorisée (Ressources jeunesse : avril 2009) : vidéo de l’audition de Cécile Van de Velde au Sénat : Consulter

- Paris : Rencontre avec Cécile Van de Velde autour de l’Observatoire de la Jeunesse Solidaire (Ressources jeunesse, mars 2011) : consulter

[1] Association de la fondation étudiante pour la ville

[2] L’Injep figure parmi les partenaires de cet observatoire

[3] Sociologue, spécialiste en sociologie comparée de la jeunesse, des âges et des générations en Europe. Marraine de l’Observatoire de la jeunesse solidaire 2011.

[4] Sondage exclusif Afev - Audirep - Fondation BNP Paribas


Partagez cet article :