Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Orientation : quelles stratégies d’information pour les jeunes ?
Orientation et éducation : mettre le jeune au coeur du dispositif
La perception de l’orientation scolaire et professionnelle par les parents d’élèves
La DP3 : à la découverte des métiers et des lycées professionnels

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> études ou recherches
Les jeunes ont des attentes en matière de relations entre générations
Les émeutes urbaines de novembre 2005
Les jeunes et la vie en société
Evaluation : s’inscrire dans un système d’information stable et régulier

> information des jeunes
Orientation : quelles stratégies d’information pour les jeunes ?
Charente Maritime : quelles perspectives pour l’information jeunesse ?
"Nuit de l’orientation" à Paris : la place des jeunes dans la société
Basse Normandie : les 30 ans du réseau information jeunesse

> orientation, CIO
L’orientation et ses enjeux dans le parcours d’un jeune
L’orientation dans le contexte d’aujourd’hui
La DP3 : à la découverte des métiers et des lycées professionnels
L’orientation, facteur et symptôme de l’état du système de formation initiale français


Comment se sont informés les bacheliers 2006 sur leur orientation ?

Mis en ligne le jeudi 12 avril 2007.

La note d’information de mars 2007 éditée par le ministère de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche s’intéresse aux "nouveaux bacheliers inscrits en licence à la rentrée 2006" ?

Cette note d’information est en partie consacrée aux pratiques d’information des jeunes pour leur orientation.

Les futurs bacheliers ont, selon l’étude, privilégié le lycée : « qu’il s’agisse des séances d’information qui y sont organisées ou de la discussion avec un ou plusieurs professeurs »

Les établissements occupent cependant une place sensiblement plus importante dans l’information des lycéens généraux que dans celle des lycéens technologiques ou professionnels : (51%contre 40 %).

Les discussions avec des membres de de la famille ou avec des amis sont citées par 27% des étudiants interrogés (30% pour les jeunes ayant passé un bac technologique).

La consultation d’Internet est pratiquée par 26% des jeunes ayant passé un bac général (33% des bacheliers de la filière technologique.

Les CIO et CIDJ (réseau information jeunesse) sont cités par respectivement 20% (bac général) et 21% (bac technologique) des jeunes interrogés.

Arrivent ensuite : les professeurs, les salons ou forums d’orientation, les écoles ou universités, les publications spécialisées, les professionnels des métiers concernés.

Par ailleurs, cette étude montre que :

- Huit nouveaux bacheliers inscrits en première année de licence à la rentrée 2006 sur dix déclarent être dans la formation qu’ils souhaitaient en fin de terminale.

- 73 % des nouveaux étudiants se disent satisfaits de l’information qu’ils ont trouvée pour choisir leur orientation : la progression est de 13 points par rapport à 2002.

- Leur intérêt pour le contenu des études ainsi que leur projet professionnel sont les principales raisons de leur inscription à l’université ; près de neuf sur dix se disent motivés par les études qu’ils entreprennent.

Télécharger la note d’information sur le site du ministère de l’Education nationale

A lire aussi :

- La synthèse d’une étude réalisée par l’Injep sur les pratiques et usages des jeunes en matière d’information. (Etude qualitative réalisée en Seine-St-Denis)

Méthodologie de l’enquête :

Le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche fait réaliser régulièrement une enquête auprès des nouveaux bacheliers inscrits en première année à l’université.

L’enquête 2006 a été effectuée entre le 6 et le 17 novembre dans 38 universités auprès d’un échantillon de 1 498 étudiants qui avaient tous obtenu leur baccalauréat à la session 2006. La méthodologie retenue est celle d’un entretien face à face par quotas sur des critères de sexe, type de baccalauréat, âge au bac, spécialité de licence.


Partagez cet article :