Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Orientation : s’informer, faire des choix
L’orientation : choisir plutôt que subir
Profils du décrochage étudiant à l’université
Sorties sans diplôme et inadéquation scolaire

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> interventions
L’accompagnement, enjeu de l’animation
Ethnographie de la jeunesse des quartiers prioritaires
Autonomie des jeunes et processus d’affiliation sociale
L’addiction aux jeux vidéo expliquée à des lycéens

> apprentissage, enseignement professionnel
L’enseignement professionnel victime de l’académisme à la française
Apprentissage : des jeunes témoignent de leur expérience
Forum de l’apprentissage : un partenariat entre la Région Ile-de-France et le CIDJ
Les bacheliers professionnels dans l’enseignement supérieur


Autour de quelques résistances à l’apprentissage

Mis en ligne le lundi 18 octobre 2010.

Dans le cadre d’une expérimentation du Fonds d’expérimentation pour la jeunesse, le CIDJ, le BIOP-CCIP, le Rectorat de Paris, le CIO Mediacom et la Région Ile de France organisaient mardi 12 octobre, à la Bourse de Commerce de Paris, une Journée d’échanges sur l’apprentissage.

Cette journée s’adressait aux professionnels de l’éducation et plus particulièrement aux professeurs principaux de collèges et de lycées et aux conseillers d’orientation psychologues.

Au programme, une conférence et des ateliers pour interroger les représentations de l’apprentissage, découvrir la diversité de la filière, expliquer la spécificité de la pédagogie de l’alternance, évoquer la relation formation/entreprise...

En introduction de l’après-midi, Bernard Bier (Chargé d’études et de recherche à l’Injep et chargé d’enseignement à l’université) est intervenu sur le thème : "Autour de quelques résistances à l’apprentissage".

Extrait :

« L’apprentissage s’est développé ces dernières années et concerne aujourd’hui tous les niveaux. Et il ne concerne pas seulement le champ des professions techniques et manuelles, mais s’ouvre à d’autres champs, en particulier au secteur tertiaire.

De ce fait on pourrait avancer qu’il se définit moins par des champs d’activité que par des choix éducatifs et des démarches pédagogiques.

Mais dans les représentations communes et dominantes, il reste lié à l’échec scolaire, à des orientations par défaut, à la perspective de l’entrée dans les professions "manuelles et techniques"...  »

Télécharger l’intervention de Bernard Bier :

PDF - 33.1 ko
Autour de quelques résistances à l’apprentissage
Bernard Bier Chargé d’études et de recherche à l’Injep chargé d’enseignement en master de sociologie à l’Université catholique de l’ouest d’Angers et à l’Université Paris Est Créteil

A lire aussi :

- présentation de la rencontre sur le site du BIOP-CCIP

- une expérimentation évaluée par l’Injep (site Injep)

- compte rendu de la journée sur le site du Café pédagogique

- Texte de Bernard Desclaux [1] : Apprentissage : le contexte historique français

- présentation de l’expérimentation sur le site du Fonds d’expérimentation jeunes

[1] Conseiller d’orientation depuis 1978 (académie de Créteil puis de Versailles), directeur de CIO à partir de 90, formateur des personnels de l’Education nationale...


Partagez cet article :