Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Limousin : quinzaine info santé dans le réseau info jeunesse
Politiques jeunesse en milieu rural : Pourquoi, comment ?
Les recommandations du rapport Sabeg pour la diversité et l’égalité des chances
Les animateurs socioculturels

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> études ou recherches
Orientation : remettre les jeunes au coeur du système d’information
Le défi de l’évaluation des compétences
Moi et les écrans
Mieux articuler les politiques destinées aux 11-15 ans et aux 16-25 ans

> rencontres
Nouvelle Aquitaine : assises régionales de l’éducpop numérique
« Les consultations de la jeunesse, un outil pour l’action publique ? 1966-1994 »
Rencontres Neuj’Pro 2015 : donnez votre avis
Les Espaces Publics Numériques et le(s) jeu(x)

> animation
Les animateurs socioculturels
Le PAJ de St-Jean-d’Angély coordonne l’animation jeunesse dans la communauté de commune
"La laïcité à l’usage des éducateurs"
Les professionnels de la jeunesse : unité ou éclatement


Animateur jeunesse : éducateur ou travailleur social ?

Mis en ligne le samedi 17 octobre 2009.

Une intervention de Francis Lebon, Maître de conférences à l’Université Paris 12, lors des rencontres nationales des professionnels et élus à la jeunesse Neuj’Pro 2009 à Vichy le 16 octobre 2009. Francis Lebon est aussi l’auteur du livre : "Les animateurs socioculturels"

Présentation de l’atelier :

PDF - 747.8 ko
Neujpro 2009
Présentation de l’atelier : animateur jeunesse : éducateur ou travailleurs social".

texte de la présentation orale de Francis Lebon (intertitre par la rédaction) :

« Je ne crois pas à la simple opposition proposée dans la « Synthèse du thème de la table ronde », avec d’une part le travail social qui se définirait par la seule réponse à « des besoins vitaux tels que l’alimentation, ou l’hébergement », et, d’autre part, l’animation jeunesse qui se définirait par « l’apprentissage de l’autonomie », « avec un projet sous-jacent de transformation sociale et de démocratisation de l’accès aux loisirs ».

Je crois au contraire que ces métiers ont beaucoup de choses en commun et que l’on s’intéresse au corps et à l’esprit, au « social », dans ces deux espaces professionnels dont l’un (le travail social) englobe à présent l’autre (l’animation jeunesse).

J’en viens justement à la question titre de cet atelier. La réponse est en fait, je crois, assez simple si l’on adopte un point de vue nominaliste (qui a pour objet, non les choses elles-mêmes, mais les énoncés relatifs aux choses, les mots au moyen desquels nous les désignons).

Avant que la catégorie d’« animateur » ne s’impose dans les années 1970, on parle presque indifféremment de « cadre », d’« éducateur », d’« animateur », d’« aide », etc. Par exemple, en 1959, Louis Raillon (UFCV) souhaite que les moniteurs de colonies de vacances s’engagent dans les patronages et il désigne les agents du patronage comme des « éducateurs de loisirs ».

De même, les Francs et franches camarades, à l’occasion des journées d’études "L’enfant dans la cité", en 1964, souhaitent pourvoir « recruter et former des éducateurs permanents de loisirs journaliers de l’enfance » . Mais à la fin des années 1960, la catégorie d’« animateur » va s’imposer et englober des situations professionnelles diverses, de l’animateur de centre de loisirs au directeur de centre social en passant par l’animateur jeunesse.

Plus de choses en commun que de différences

Dès lors, les agents de l’animation ne sont plus désignés comme des « éducateurs » mais comme des « animateurs » et le mot « éducateur » évoque plutôt les éducateurs spécialisés (diplôme d’Etat créé en 1967).

Quant à l’expression « travailleurs sociaux », elle s’impose progressivement, elle aussi, au début des années 1970 et englobe (il suffit de consulter les « Que sais-je » et « Repères » qui leur sont consacrés dans les années 1980) un certain nombre de professions : assistants de service social, éducateurs spécialisés, animateurs socioculturels, etc…

Si on applique donc un nominalisme de professions un peu simpliste, on peut donc dire que les animateurs, aujourd’hui, ne sont pas des éducateurs mais qu’en revanche ce sont des « travailleurs sociaux », une catégorie elle-même concurrencée depuis les années 1990 par celle d’« intervention sociale ».

Cependant, on peut ouvrir une brèche et faire éclater cette approche un peu bornée en estimant que le terme « éducateurs » sert à désigner non pas une profession mais l’ensemble des acteurs éducatifs : les professeurs, les parents, les travailleurs sociaux, etc. Les animateurs ont alors, à l’évidence, un rôle éducatif qu’ils partagent avec d’autres : les animateurs jeunesse sont donc des « travailleurs sociaux » qui ont un rôle éducatif. Ils participent, avec d’autres, à l’éducation des enfants et des jeunes. C’est dans cette perspective que les Francas, par exemple, estiment depuis une trentaine d’années que les animateurs sont des « coéducateurs ». De même, une brochure de la JPA présente ici sur les stands a pour titre « éduquer ensemble »…

Mais, encore une fois, je pense que tous ces métiers (animateurs jeunesse, éducateurs de prévention, etc.) ont plus de choses en commun que de différences. On peut dire que ce sont des « métiers relationnels » dont la spécificité repose, selon la sociologue Lise Demailly, sur « l’importance quantitative des actes relationnels, l’implication éthico-politique des agents, la dimension personnelle du contenu du travail » .

Les animateurs indiquent que l’éducation ne se réduit pas à l’école ; ils évoquent souvent une spécificité de la socialisation dispensée par les loisirs et les activités culturelles. Une des questions intéressante à approfondir serait de se demander en quoi consiste réellement et précisément cette éducation et quels sont ses effets sur les publics accueillis…  » A lire aussi :

- Les trajectoires d’emploi des animateurs socioculturels : Une recherche menée par Yves de Curraize et Francis Lebon

http://ressourcesjeunesse.fr/Les-trajectoires-d-emploi-des.html

- Les animateurs socioculturels : un ouvrage de Francis Lebon

http://ressourcesjeunesse.fr/Les-animateurs-socioculturels.html

- Les animateurs socioculturels et de loisirs : un groupe professionnel précaire : Une conférence de Francis Lebon lors d’un colloque international à Reims les 25 et 26 Octobre 2007

http://ressourcesjeunesse.fr/Les-animateurs-socioculturels-et.html


Partagez cet article :