Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Rythmes : C’est l’enfant dans sa globalité qui est important
Ecole et famille : institutions rivales ou complémentaires ?
Travailler ensemble (Ecole, Ville, associations...) sur un territoire
Des collégiens refont le musée du Quai Branly à leur façon

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> accompagnement scolaire
L’acccompagnement à la scolarité en Ile-de-France
Landes : un collégien, un portable, quel bilan après 5 ans ?
Comment faire intervenir un Centre Social de quartier dans la réussite scolaire ?
Accompagnement éducatif : inventer de nouvelles pratiques au sein de l’école

> association
Un coup de pouce aux projets associatifs des 12-25 ans
La pratique associative des jeunes mineurs
Une rencontre Européenne et Latino-américaine sur la participation des jeunes
La JOC consulte 31000 jeunes et propose 200 tables rondes


Afev : Et si on faisait autre chose que les devoirs ?

Article paru dans un dossier des Cahiers pédagogiques : "As-tu fait tes devoirs ?"
Mis en ligne le lundi 15 décembre 2008.

« L’Association de la fondation étudiante pour la ville (Afev) ne mobilise ni des enseignants ni des spécialistes de la pédagogie mais des étudiants qui souhaitent s’engager contre les inégalités et qui ont choisi de le faire dans le champ de l’éducation et de la citoyenneté. Aperçus d’un accompagnement qui va plus loin que les devoirs... » Par Eunice Mangado-Lunetta

Extrait :

« L’AFEV : ce sont aujourd’hui 7500 bénévoles qui interviennent auprès de 10 000 jeunes. Ces étudiants mènent des « accompagnements individualisés » auprès d’enfants et d’adolescents scolarisés essentiellement dans les « zones urbaines sensibles ». Lorsqu’un étudiant rencontre pour la première fois l’enfant qu’il va suivre et sa famille il doit se confronter à leur attente qui se situe la plupart du temps du côté du soutien scolaire.

Il est toujours difficile de parvenir à faire comprendre à l’enfant et sa famille que, non, l’accompagnement proposé ne va pas se résumer à l’aide aux devoirs alors que c’est pourtant là que réside leur angoisse. Mais, pourquoi au fond, ne pas se contenter de mobiliser les étudiants pour faire du soutien scolaire individualisé à domicile pour ceux qui n’auraient pas les moyens de s’offrir les services privés (et lucratifs) des entreprises qui fleurissent dans ce secteur ? »

(...)

Lire l’article en ligne sur le site des Cahiers pédagogiques :

http://www.cahiers-pedagogiques.com/article.php3 ?id_article=4085

- Consulter le sommaire du dossier sur le site des Cahiers pédagogiques :

http://www.cahiers-pedagogiques.com/numero.php3 ?id_article=4110


Partagez cet article :